Livre de Valérie Trierweiler: les lecteurs se ruent

Le livre choc de Valérie Trierweiler Merci pour ce moment (Les Arènes)... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Chaplain-Riou
Agence France-Presse
Paris

Le livre choc de Valérie Trierweiler Merci pour ce moment (Les Arènes) s'arrachait jeudi à la Fnac et dans les librairies des grandes villes, détrônant le best-seller des cinq dernières années, Cinquante nuances de la Britannique E.L James.

Au premier jour de la parution de cet ouvrage vendu 20 euros (38 $) et tiré à 200 000 exemplaires, l'ex-première dame peut déjà dire merci aux lecteurs qui se sont rués dans les librairies.

Le livre était également en tête des ventes depuis mercredi sur Amazon France.

Dès jeudi matin, Merci pour ce moment était disponible dans tous les magasins Fnac et sur Fnac.com, où il s'en était écoulé «à la mi-journée 15 000 exemplaires, un démarrage trois fois plus fort que le best-seller des cinq dernières années Fifty Shades», a indiqué le groupe à l'AFP.

«Je suis curieuse de voir à quoi ressemble la vie d'une première dame, mais aussi de savoir comment François Hollande se comporte en privé. L'anecdote sur les «sans-dents» m'a choquée», confiait à l'AFP une cliente de la Fnac Saint-Lazare à Paris, Maria, 33 ans.

Dans les grandes villes de province, les ventes ont aussi explosé dès jeudi matin.

«On a démarré très fort dès l'ouverture», explique Isabelle Roibet, directrice de la librairie Decitre à Lyon qui a reçu 200 exemplaires et va en commander 200 autres. «J'ai vu des clients prendre trois ou quatre exemplaires à la fois. C'était majoritairement des femmes, entre 40 et 50 ans», poursuit-elle.

Au Furet du Nord, à Lille, le livre de Valérie Trierweiler était le grand absent des têtes de gondole jeudi après-midi. La raison? «C'est la rupture de stock!», confiait une vendeuse librairie-phare des Flandres à l'AFP.

«Tout est parti en une demi-heure, dès l'ouverture», soit 100 exemplaires, selon la direction. Une deuxième livraison est arrivée en fin de matinée, partie tout aussi vite: «200 livres écoulés en une heure!».

«J'espère, une livraison vendredi matin», explique une porte-parole. Le Furet du Nord a commandé pour ses seize magasins 5000 exemplaires, qui arrivent au fur et à mesure. «La distribution du livre est restée confidentielle jusqu'au dernier moment, hors du circuit normal».

Les Arènes avaient contacté in extremis les libraires lundi dernier pour leur annoncer l'arrivée de ce livre «sous X», écrit, édité et imprimé dans le plus grand secret.

Chez Le Failler, une grande librairie rennaise, les 80 exemplaires du livre étaient tous partis en début d'après-midi. Dépitées devant le présentoir vide, deux clientes se disputaient le dernier exemplaire gardé en réserve par le libraire. «C'est le bouquin qu'il faut avoir lu, on va pouvoir papoter le soir», explique l'une d'elles, Nathalie. Selon le directeur de la librairie, Dominique Fredj, «si on en avait eu 200 ils seraient tous partis. «On est face à un phénomène vraiment nouveau. Je n'ai aucun souvenir similaire», assure-t-il.

À Strasbourg, Merci pour ce moment était de loin numéro un des ventes jeudi à la mi-journée dans la plus grande librairie du centre. «Il se vend comme des petits pains» au rythme de 80 à 100 exemplaires par heure, observait une chargée de communication de la librairie Kléber. «Même si c'est courant pour des ouvrages touchant à la politique, les livres se vendent très rarement à ce rythme», a-t-elle ajouté.

Pour éviter d'être en rupture de stock, la librairie a passé une nouvelle commande de 300 à 400 ouvrages en prévision du rush de vendredi et du week-end.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer