John Lennon: délires timbrés

Partager

Sur le même thème

Vous pensiez que les tiroirs des Beatles étaient vides? Détrompez-vous. Tant qu'il y aura du jus dans le citron des Fab Four, il y aura des gens pour le presser.

Ce n'est pas toujours négatif, remarquez. Prenez ce livre de lettres de John, qui vient de paraître en français chez Lattès. À première vue, on pourrait croire à une autre babiole mise en marché pour exploiter les fans finis. Mais après lecture, force est d'admettre que le bouquin vaut son pesant de Beatle.

Ce projet intrigant a été monté à l'initiative de Hunter Davies, vieil ami et seul biographe «autorisé» du groupe. Il y reproduit près de 300 lettres écrites par Lennon au cours de ses 40 années de vie, de l'enfance à la veille de sa mort.

On y trouve des cartes postales de jeunesse, des dédicaces, des lettres administratives, des mots d'amour à Cynthia, des brouillons jamais envoyés, des règlements de comptes (avec des journalistes, surtout) et un tas d'autres délires timbrés qui racontent des épisodes plus ou moins connus de la vie de Lennon.

Les lettres de rupture avec Paul sont particulièrement acerbes.

En revanche, on s'étonne de l'absence de lettres d'amour à Yoko. Selon Davies, cela s'explique par le fait que le célèbre couple était ensemble la plupart du temps et qu'il communiquait surtout par téléphone.

Davies a travaillé comme un moine pour réunir tous ces bouts de papier, qui étaient dispersés sur la planète Beatles. Lennon écrivait beaucoup. Il a fallu solliciter l'aide de la famille, des amis et des nombreux collectionneurs qui détenaient ces artefacts depuis des lunes. Mais le travail d'édition est impeccable. Chaque lettre est commentée, expliquée, remise en contexte.

Bémol toutefois: la version française y perd forcément au change. Certaines traductions s'avèrent douteuses, d'autant plus qu'on peut les comparer avec les originaux numérisés.

À la décharge du traducteur, on admettra qu'adapter John Lennon, avec ses jeux de mots, ses non-sens, ses décharges rock'n'roll et ses expressions typiques de Liverpool, ne doit pas être une tâche facile!

Enfin, il faut aimer le personnage. Mais pour qui veut s'immerger dans le monde ludique, poétique, militant ou impitoyable du Beatle à lunettes, Les lettres de John Lennon est une indispensable lecture, qui nous change des biographies habituelles.

Les lettres de John Lennon. Édition et introduction de Hunter Davies, JC Lattès, 392 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer