Harry Potter and the Cursed Child: un retour attendu à Poudlard

La mère de Harry Potter, J.K. Rowling, cosigne le livre... (Photo Dan Hallman, Associated Press)

Agrandir

La mère de Harry Potter, J.K. Rowling, cosigne le livre Harry Potter and the Cursed Child avec le metteur en scène John Tiffany et le dramaturge Jack Thorne.

Photo Dan Hallman, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Un 8e livre ayant les mots «magique», «Harry», «Potter» et «J.K. Rowling» sur sa page couverture? Qu'en est-il exactement de cette nouvelle incursion littéraire chez les sorciers formés à Poudlard, qui arrive dimanche en librairie? La Presse fait le point.

Ce n'est pas...

Harry Potter and the Cursed Child n'est pas directement la suite de Harry Potter and the Deathly Hallows (Harry Potter et les reliques de la mort). J.K. Rowling disait avoir clos sa saga avec ce 7tome. Elle avait par contre toujours dit que d'autres incursions dans l'univers qu'elle a imaginé étaient du domaine du possible. C'est le cas ici: cosigné avec le metteur en scène John Tiffany et le dramaturge Jack Thorne, ce livre n'est PAS un roman, mais le scénario de la pièce en deux actes présentée depuis le 7 juin à Londres où, avant même sa première officielle (qui a lieu demain), elle croule sous les éloges. Le scénario a été utilisé pendant les répétitions et des changements y ont été apportés depuis l'impression du bouquin. Une autre version, définitive, sera lancée l'an prochain.

C'est...

Le livre, dont la version française sera lancée le 14 octobre sous le titre Harry Potter et l'enfant maudit, s'ouvre 19 ans après les événements survenus dans Les reliques de la mort. On en avait d'ailleurs un aperçu dans l'ultime chapitre de la saga, «19 ans plus tard». On y voyait Harry marié à Ginny et Ron, à Hermione. Ils se trouvaient sur le quai 9 3/4 de la gare de King's Cross, où certains de leurs enfants s'apprêtaient à monter à bord du Poudlard Express. C'est le cas d'Albus, 11 ans, le cadet de Harry. L'enfant maudit, c'est lui. Fera-t-il partie de Gryffondor ou de Serpentard ? Gageons que la réponse se trouve dans ces pages, dont J.K. Rowling a pensé l'intrigue mais qu'elle n'a pas écrites : elles sont de la plume de Jack Thorne, secondé par John Tiffany... sous le regard de la romancière, bien sûr.

Les réactions

«Canon: yeux bruns, cheveux frisés, brillante. Rowling aime Hermione noire.» - J.K. Rowling, répondant aux protestations de certains après que l'actrice noire Noma Dumezweni eut été engagée pour jouer Hermione

«Après avoir vu la pièce, je me suis sentie plus connectée à Hermione que je ne l'avais été depuis la sortie des Reliques de la mort. Rencontrer Noma, la voir sur scène, c'était comme rencontrer une version plus âgée de moi-même.» - Emma Watson, Hermione dans les huit films 

Daniel Radcliffe, qui a grandi devant les caméras en tant que Harry Potter, a expliqué sa décision de ne pas assister à la pièce par sa crainte que le public ne passe plus de temps à observer ses réactions qu'à profiter du spectacle.

Les chiffres

175 000: Nombre de billets vendus en 24 heures pour la pièce, présentée à guichets fermés jusqu'en mai 2017

1: Si l'on se fie au nombre de précommandes, le livre sera le plus vendu de l'année en cours.

31: Du mois de juillet, c'est la date de naissance de J.K. Rowling... qui l'a donnée à Harry Potter. Pas un hasard si le livre sort ce jour-là.

450: En millions, nombre d'exemplaires vendus de la série à ce jour

1 milliard: Valeur estimée, en dollars canadiens, de la fortune personnelle de J.K. Rowling

13 milliards: Sans tenir compte des romans, ce qu'auraient rapporté, en dollars canadiens, les films, produits dérivés, livres électroniques, jeux vidéo, etc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer