Alexandre Taillefer: que lit-il cet été?

Alexandre Taillefer confie être un acheteur impulsif. «Dès... (PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE)

Agrandir

Alexandre Taillefer confie être un acheteur impulsif. «Dès que j'ai un intérêt pour un sujet, je commande un livre. Je ne les lis peut-être pas tous, mais le simple fait de les avoir, c'est comme si j'absorbais le contenu par photosynthèse [rires].»

PHOTO SIMON GIROUX, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une série dans laquelle des personnalités nous parlent de leurs lectures estivales.

Associé principal, XPND Capital

Comment choisissez-vous vos lectures d'été?

Je suis un acheteur impulsif. Je suis très sensible aux recommandations des algorithmes en ligne. J'ai commandé une cinquantaine de livres durant l'année, alors je fais mon choix parmi tout ça. Dès que j'ai un intérêt pour un sujet, je commande un livre. Je ne les lis peut-être pas tous, mais le simple fait de les avoir, c'est comme si j'absorbais le contenu par photosynthèse [rires].

Vous allez en librairie ou vous achetez en ligne?

Paradoxalement, je commande beaucoup sur Amazon. Je dis paradoxalement, car je parle toujours contre eux, mais ça demeure le site le plus pratique et le plus facile à utiliser. J'ai été impliqué dans l'élaboration du site d'Archambault à la fin des années 90, et 20 ans plus tard, il n'existe toujours pas d'achat en un clic [one-click purchase]. C'est toujours compliqué. Alors j'utilise Amazon.

En vacances, vous lisez pour vous divertir ou pour réfléchir?

J'avais un professeur qui disait: des lectures costaudes et un San-Antonio. Il y a longtemps que j'ai laissé tomber les San-Antonio... Je profite de l'été pour lire sur des sujets sérieux qui m'intéressent et pour réfléchir.

À quel moment de la journée lisez-vous en vacances?

Le matin en me levant, je peux lire de 9 h à midi, puis je vais lire à nouveau l'après-midi. J'aime lire durant deux ou trois heures de façon intensive, me plonger dans une lecture. Je me couche aussi avec un livre. Je peux lire de 5 à 25 pages, selon l'heure et le livre.

Les choix d'Alexandre Taillefer

> Les Intellectuel.les au Québec - Une brève histoire, Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix, Jonathan Livernois, Del Busso Éditeur

Le 1 % le plus riche: l'exception québécoise, Nicolas Zorn, Presses de l'Université de Montréal

Pour une révolution fiscale: un impôt sur le revenu pour le XXIe siècle, Camille Landais, Thomas Piketty, Emmanuel Saez, Seuil

Histoire d'oeils, Philippe Costamagna, Grasset

Managing the Myths of Healthcare ‒ Bridging the Separations Between Care, Cure, Control, and Community, Henry Mintzberg, Berrett-Koehler




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer