• Accueil > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • > Nobel: un académicien fustige «l'arrogance» de Bob Dylan 

Nobel: un académicien fustige «l'arrogance» de Bob Dylan

Bob Dylan... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Bob Dylan

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
STOCKHOLM

Un membre éminent de l'Académie suédoise a fustigé vendredi le comportement «arrogant» de Bob Dylan qui observe le silence le plus complet depuis l'annonce de son prix Nobel de littérature le 13 octobre.

Dylan, 75 ans, n'a ni répondu aux appels téléphoniques répétés de l'Académie ni d'une aucune façon réagi à l'attribution du Nobel de littérature alors que la nouvelle, saluée ou décriée, a enflammé les réseaux sociaux.

«C'est impoli et arrogant. Il est ce qu'il est», a tonné l'académicien Pär Per Wästberg dont les propos ont été rapportés par la télévision publique SVT.

Le soir même de l'annonce, Dylan avait donné un concert à Las Vegas où il avait simplement chanté, sans rien dire à son public. Il avait terminé son spectacle en reprenant une chanson de Frank Sinatra: «Why Try To Change Me Now?», possible clin d'oeil à sa proverbiale aversion aux médias.

Son compte Twitter a publié les attendus de l'Académie suédoise et les félicitations du président Barack Obama, et une mention «Lauréat prix Nobel de la paix» est apparue quatre jours plus tard sur son site internet. Or vendredi cette mention avait disparu.

«C'est une situation absolument inédite, mais il peut se manifester jusqu'à la fête», a souligné Per Wästberg en référence à la traditionnelle cérémonie de remise des prix le 10 décembre à Stockholm.

Sur son blogue, Anders Bárány, membre de l'Académie royale suédoise des sciences qui décerne les Nobel scientifiques, a raconté qu'Albert Einstein avait lui aussi snobé les académiciens après son prix de physique en 1921. En 1964, l'écrivain et philosophe français Jean-Paul Sartre avait lui carrément refusé le prix de littérature.

Mais un refus ne change rien à l'affaire, le nom du lauréat est gravé dans le marbre du palmarès Nobel, rappelle l'écrivaine et rédactrice en chef des pages Culture du quotidien Aftonbladet, Asa Linderborg, qui est d'avis que Dylan ne viendra pas à Stockholm.

«L'hypothèse de sa venue à Stockholm le 10 décembre est de moins en moins plausible, surtout après les déclarations de Pär Westberg», écrit-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer