L'actualité des livres

Carole David a remporté le Prix des libraires en... (Photo fournie par Le printemps des poètes)

Agrandir

Carole David a remporté le Prix des libraires en poésie cette semaine.

Photo fournie par Le printemps des poètes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Voici quelques nouvelles en bref sur le monde du livre.

Carole David remporte le Prix des libraires en poésie

Le recueil L'année de ma disparition de Carole David (Les Herbes rouges) a reçu le Prix des libraires en poésie cette semaine. Remis dans le cadre du Festival de la poésie de Montréal et accompagné d'une bourse de 2000 $, le Prix des libraires en poésie en était à sa deuxième année d'existence. Dans L'année de ma disparition, Carole David accompagne toutes les souffrances du monde d'autant de lucidité incisive que de bienveillance. Les autres recueils finalistes étaient cette année : Vallée des cicatrices de Patrice Desbiens (L'Oie de Cravan), Chasse aux licornes, de Baron Marc-André Lévesque (L'Écrou) et Je suis la fille du baobab brûlé de Rodney Saint-Éloi (Mémoire d'encrier).

- Mario Cloutier, La Presse

Le mois de la poésie disparaît

Le Mois de la poésie n'est plus. Le Bureau des affaires poétiques, qui organisait le festival depuis 2008, met fin à ses activités en raison d'un « manque criant de financement », a annoncé un communiqué cette semaine. Le Mois de la poésie a attiré 12 350 spectateurs au printemps 2016 en plus de rejoindre 600 000 lecteurs par des publications dans les journaux. « C'est quand même anormal qu'un organisme qui a mérité le Prix d'excellence de la Ville de Québec en 2014 pour la qualité de son travail artistique soit, en réalité, pieds et poings liés d'un point de vue financier », a noté la directrice administrative Juliette Berton. Le Bureau ne recevait que 15 000 $ du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et 5000 $ de la Ville de Québec sur un budget annuel de 140 000 $.

- Mario Cloutier, La Presse

Meg Wolitzer en images

Les romans de Meg Wolitzer inspirent les cinéastes. L'an prochain, les cinéphiles pourront voir The Wife (La doublure, en français), adaptation cinématographique du roman du même nom. L'histoire de ce couple formé d'un romancier à succès et de son épouse qui consacre sa vie à la carrière de son mari sera interprétée entre autres par Glenn Close, Jonathan Pryce et Frances McDormand. De son côté, le géant Amazon, qui produit maintenant des séries (pensons à l'excellent Transparent), a choisi d'adapter le roman Les intéressants, toujours de Meg Wolitzer. La méthode Amazon est la suivante : on réalise un pilote, on le présente aux abonnés d'Amazon Video et, selon les réactions, on décide ou non de produire une série complète. Le pilote a donc été réalisé par Mike Newell (Quatre mariages et un enterrement) et met en vedette Lauren Ambrose (Claire dans Six Feet Under) ainsi que l'actrice montréalaise Jessica Paré (Mad Men). Il sera présenté à compter du 17 juin aux abonnés d'Amazon Video aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon et en Autriche. On croise les doigts.

- Nathalie Collard, La Presse

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer