La Nuit blanche étend son emprise

Illuminations, glissade urbaine et dégustations diverses auront lieu... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Illuminations, glissade urbaine et dégustations diverses auront lieu sur le site extérieur de Montréal en lumière, situé à l'angle des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Caroline Rodgers
La Presse

La 11e Nuit blanche de Montréal en lumière (MEL), qui aura lieu le samedi 1er mars, propose 217 activités, dont la vaste majorité est gratuite.

Nouveauté: une vingtaine d'activités se dérouleront le long de la ligne bleue du métro. Du théâtre de Corneille aux mosaïques de jelly beans en passant par l'introduction au tango argentin, on trouve de tout dans cette édition de l'événement le plus couru de Montréal en lumière.

Comme le veut la tradition, les noctambules pourront utiliser le service de navettes gratuites à partir de 20h, tandis que le métro (payant) restera en activité toute la nuit. Voici un aperçu de la programmation.

Performance

L'éclectique catégorie «performance» de MEL regroupe une foule d'activités originales et déjantées pour les curieux qui aiment sortir des sentiers battus.

Parmi les plus intrigantes, retenons la présentation de la pièce Le Cid, de Corneille, en version rap à l'Usine C avec Alaclair Ensemble. Aussi à signaler: Ombres à la fenêtre, du théâtre d'ombres à la Maison Saint-Just, des slameurs engagés à la Maison du développement durable et une Chaude nuit haïtienne avec la Ligue d'improvisation montréalaise au Lion d'Or.

Activités familiales

Des activités gratuites pour toute la famille fourmillent sur le site extérieur de Montréal en lumière, situé à l'angle des rues Jeanne-Mance et Sainte-Catherine: illuminations, glissade urbaine et dégustations diverses.

Au Parc olympique, on pourra observer les étoiles avec un télescope, faire une balade en tramway-calèche ou admirer les oiseaux de proie et les manchots.

Musique

Au Métropolis, un grand spectacle réunissant Boogat, Tire le coyote, Alex Nevsky, Karim Diouf et Chantal Archambault, avec Philippe Fehmiu et Rebecca Makonnen à l'animation. Non loin de là, au Monument-National, on retrouvera Jipé Dalpé, Antoine Gratton et Gaëlle. À la SAT, une dizaine de DJ et VJ attendront les danseurs.

Dans un univers parallèle: les églises unies St-James et Saint-Jean, la cathédrale Marie-Reine-du-Monde et l'oratoire Saint-Joseph présentent des programmes de chant choral et d'orgue.

Arts visuels

Ceux qui souhaitent s'en mettre plein la vue auront l'embarras du choix. Le Musée des beaux-arts ouvre les portes de l'exposition Peter Doig pour 10$, tandis que le Musée d'art contemporain présente la projection The Clock, de Christian Marclay, oeuvre composée d'une multitude d'horloges et autres cadrans.

On ne voudra pas manquer, au siège social d'Hydro-Québec, la chance de découvrir la gigantesque murale de Jean-Paul Mousseau, qui pèse une tonne et comprend un kilomètre de néons.

Cinéma

Une dizaine de lieux proposent du cinéma gratuit aux cinéphiles ou à ceux qui préfèrent demeurer bien au chaud.

Le Cinéma Beaubien propose une série de courts métrages en boucle dans une salle et de longs métrages dans l'autre, avec maïs soufflé gratuit.

À la Grande Bibliothèque, on aura droit à des courts métrages Kino sur le thème des films cultes québécois.

De son côté, la Cinémathèque québécoise promet des comédies musicales irrévérencieuses, tandis que le Café Cléopâtre nous réserve les meilleurs courts métrages horreur et trash de la dernière édition du festival SPASM de cinéma insolite.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer