Guide d'achat de fonds négociés en Bourse

Le marché canadien des fonds négociés en Bourse (FNB) connaît une croissance... (Photo Reynard Li, Archives Bloomberg)

Agrandir

Photo Reynard Li, Archives Bloomberg

Paul Durivage
La Presse

Le marché canadien des fonds négociés en Bourse (FNB) connaît une croissance exceptionnelle. Avec la piètre performance des fonds conventionnels et la guerre de prix que se livrent les émetteurs de FNB, il y a fort à parier que ces fonds à minimarge continuent à détourner les épargnants en cette période de course au REER. Surtout que l'on trouve maintenant des FNB à toutes les sauces, par pays, ressources ou industries.

La firme Vanguard, l'un des plus gros manufacturiers de FNB au monde avec 3100 milliards US d'actifs sous gestion, a élaboré un guide des sept meilleures pratiques pour la négociation de ces fonds. On y apprend même quel est le meilleur moment de la journée pour placer ses ordres. Résumé.

1-Surtout pas d'ordres au marché

Les ordres au marché sont généralement à éviter avec la prolifération des rusés robots investisseurs et des programmes de transaction à haute fréquence. C'est encore plus vrai pour les titres de FNB dont la liquidité est relativement faible. En général, les investisseurs peuvent choisir n'importe quel prix limite pour acheter ou vendre leur position. Pour les ordres à court limité, un point de départ pourrait être de surenchérir un petit peu (par exemple, d'un cent ou deux) au meilleur cours vendeur (pour un achat) ou de demander un peu moins que la meilleure offre (pour une vente), suggère Vanguard.

2-Achetez ou vendez en milieu de journée

Il est déconseillé de faire des transactions à l'ouverture ou à la fermeture du marché boursier. Les valeurs boursières sous-jacentes à un FNB ne sont pas toutes négociables quand la séance débute. Le mainteneur de marché ne peut donc pas évaluer précisément la valeur du FNB, ce qui peut aboutir à l'élargissement des écarts entre cours acheteur et vendeur. De même, quand la clôture du marché sous-jacent se rapproche, un FNB peut éprouver une plus grande volatilité alors que les mainteneurs de marché veulent limiter leurs risques.

3-Passez par votre courtier

Pour l'achat ou la vente de gros lots de FNB (par exemple, 10 000 parts ou plus), une firme de courtage, avec son pupitre de négociation, peut aider à obtenir la meilleure exécution grâce à des stratégies de négociation et à des options de liquidités indisponibles pour les petits investisseurs. Par exemple, un pupitre de transaction peut trouver et profiter de liquidités invisibles sur le marché en brisant la commande en petits blocs avec des incréments plus digestibles.

4-Prenez garde aux périodes de grande volatilité

Des fluctuations importantes sur le marché peuvent causer de brusques mouvements de prix des titres sous-jacents d'un FNB, entraînant des écarts de cours acheteur et vendeur ainsi que des primes ou escomptes plus importants. Les ordres au marché sont particulièrement risqués dans ces situations.

5-Jouez avec le volume

Les FNB avec de gros volumes de négociation peuvent sembler offrir une liquidité supérieure, mais ce n'est pas le meilleur indicateur de sa liquidité. L'écart entre cours acheteur et vendeur peut être un meilleur indicateur de la liquidité parce qu'il intègre la liquidité du panier de titres sous-jacents. Cependant, un FNB très transigé peut s'avérer moins coûteux, car sa valeur est probablement plus près de celle des titres sous-jacents.

6-Surveillez les fuseaux horaires

Pour les fonds internationaux, mieux vaut transiger pendant les heures de négociation du marché sous-jacent. En dehors de cette période de synchronicité, les variations de cours du FNB reflètent plus la réaction du marché à des informations ou développements internationaux qu'à la véritable valeur des titres du fonds. Les primes et escomptes sont à l'avenant, selon une étude menée il y a deux ans.

7-Demandez de l'aide

Votre courtier et le manufacturier du FNB sont là pour répondre à vos questions et vous aider à maximiser votre investissement.

-------------------------------

Quelle heure est-il ?

Selon le Stock Traders Almanach, les cours à la Bourse de New York ouvrent le plus souvent à la baisse, soit à 55,7 % des occasions. Raison de plus pour les vendeurs de FNB de se tenir en retrait.

Par contre, les actions finissent plus haut, 53,5 % des fois, comparativement à leur niveau 30 minutes plus tôt. Cela n'est pas bon non plus pour les acheteurs de FNB.

Les pointes à l'ouverture comme à la fermeture des échanges sont particulièrement évidentes le lundi, selon la bible des boursicoteurs, qui a mesuré les écarts de cours boursiers aux demi-heures de 1987 à 2013.

Difficile de ne pas voir un côté humain au comportement du marché. Même les négociateurs professionnels font parfois la grasse matinée. Par contre, tout le monde est là pour la finale et les forts volumes affermissent les cours.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer