Primes de voyage: sur les ailes du crédit

Les cartes de crédit Aéroplan et les cartes... (Photo Martin Tremblay, Archives La Presse)

Agrandir

Les cartes de crédit Aéroplan et les cartes de crédit Air Miles accumulent milles ou points avec chaque achat porté au compte. Ils s'échangent contre des vols selon la disponibilité des sièges admissibles à ces programmes.

Photo Martin Tremblay, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Tison
La Presse

Le but de l'exercice : identifier (empiriquement) quelles sont les cartes de crédit qui vous amènent à la destination désirée avec le moins de dépenses portées au compte.

La première étape consiste à mesurer la vitesse à laquelle elles accumulent les points, les milles ou les dollars.

Les cartes de voyage retenues - au moins une par grande institution financière - sont regroupées en quatre catégories (à répéter quatre fois sans bafouiller : quatre catégories de cartes...).

1) Les cartes de crédit Aéroplan et 2) les cartes de crédit Air Miles accumulent milles ou points avec chaque achat porté au compte. Ils s'échangent contre des vols selon la disponibilité des sièges admissibles à ces programmes.

3) Les cartes de crédit avec récompenses pécuniaires procurent des crédits en dollars applicables aux dépenses de voyage. Elles n'imposent peu ou pas de restrictions sur les transporteurs, les vols, les sièges ou les destinations.

4) Dans une quatrième catégorie, nous jumelons deux cartes de crédit, l'une qui accumule les points Aventura (CIBC), l'autre qui empile les points RBC Récompenses. Ces deux programmes permettent d'échanger des points contre des vols, selon des barèmes établis, mais sans restriction de siège ou de période.

Un profil de dépenses

Pour comparer les papayes avec les papayes, nous avons établi un profil d'utilisation que nous avons appliqué à toutes les cartes étudiées.

Notre scénario stipule que 40 000 $ d'achats sont portés sur le compte de crédit.

Parce que certaines cartes accordent une bonification variable selon les types de commerces, les dépenses se répartissent comme suit :

Stations-services : 5000 $

Épiceries : 12 000 $

Pharmacies : 1000 $

Quincailleries et centres de rénovation : 2000 $

Autres achats : 20 000 $ (dont 5000 $ en paiements préautorisés)

Dans le cas des cartes affiliées à Air Miles ou Aéroplan, nous supposons que le détenteur motivé se procurera également une carte de membre du programme concerné, pour ajouter à son compte les points gagnés avec les achats dans les commerces participants. Nous les additionnons dans notre scénario.

Dans le bilan de cette première année d'usage, nous incluons également les points accordés en prime au moment où la carte est accordée.

QUELLES CARTES ONT LE PLUS D'ATOUTS ?

Pour chaque catégorie et en fonction de notre scénario de dépenses, voici les cartes qui vous en mettent le plus dans vos bagages après un an d'utilisation.

Les cartes Aéroplan

Dans notre échantillon, la carte Platine AéroplanPlus American Express procure davantage de milles, mais à 499 $, ses frais annuels sont quatre fois plus élevés que ses concurrentes. Grâce à sa prime d'inscription plus généreuse, la carte de paiement Carte en Or AéroplanPlus American Express devance elle aussi les jumelles Aéro Or CIBC Visa Infinite et Visa Infinite TD Aeroplan, mais ces dernières sont plus rentables à partir de la deuxième année.

Les cartes Air Miles

Les cartes Prestige Air Miles et Platine Air Miles d'American Express procurent davantage de points.

Cependant, quand il s'agira d'échanger des points contre des vols, la carte MasterCard BMO Air Miles World accorde un rabais de 25 %. Par exemple, un vol qui exige 10 000 points n'en demandera que 7500 avec cette carte. Elle reprend alors l'avantage, comme nous le verrons à l'étape suivante.

Les récompenses en dollars

Selon notre scénario, c'est la carte Scotia American Express Or qui accumule le plus de dollars, si on ne tient pas compte de la prime d'inscription. Les primes d'inscription des cartes VoyagesPlus World MasterCard Capital One et MasterCard BMO World Elite sont cependant deux fois plus généreuses, ce qui les avantagera pour un premier voyage à courte distance. Leur barème de points est également plus simple à gérer : il équivaut à 2 % de remise en dollars sur toutes les dépenses portées sur la carte.

Les programmes indépendants

Les cartes Aventura CIBC Visa Infinite et RBC Visa Infinite Voyage font appel à deux programmes de primes de voyage indépendants, qui ne peuvent être directement comparés. C'est la douloureuse épreuve des voyages qui les départagera.

LE VOLET VOL

Notre test : combien de dépenses faut-il porter sur une carte pour obtenir deux billets aller-retour pour six villes réparties sur la planète ?

Calcul 

Le calcul s'effectue en respectant la répartition des dépenses de notre scénario d'évaluation. Nous appliquons la prime accordée lors de la demande de la carte et, s'il y a lieu, les points gagnés avec la carte de membre du programme. Nous supposons enfin que toutes les dépenses sont effectuées dans l'année suivant l'adhésion.

Destinations

Nous avons retenu des voyages d'une semaine au mois de mars à Cancún et Las Vegas, et de trois semaines en juillet aux Îles-de-la-Madeleine, à Vancouver, à Paris et à Sydney.

Dans tous ces cas, il s'est révélé ensuite qu'il s'agissait de périodes de tarifs de haute saison avec le programme Air Miles. Ses tarifs sont environ 25 % moins élevés en basse saison.

Comparaison

Pour les cartes avec récompenses en dollars, les prix des vols aller-retour réguliers ont été relevés sur le site travelocity.ca, le 7 janvier 2014.

Pour les programmes Aéroplan, Air Miles, Aventura et RBC Récompenses, le coût en points réfère aux mêmes destinations et aux mêmes dates. Leurs frais non inclus, payables séparément, ont également été notés.

Frais supplémentaires non inclus

Pour placer les cartes avec récompenses en dollars sur un pied d'égalité avec les programmes à barèmes fixes, nous soustrayons du prix régulier du billet les frais payables séparément dans les autres programmes : supplément pour l'essence, taxes, droits aéroportuaires, etc.

COMBIEN DÉPENSER POUR ALLER...

(Six graphiques en corde à linge. Ci-après, les légendes de chacun)

Dans les îles ! (de-la-Madeleine)

Pas besoin de se mettre sur le sable pour aller dans les Îles-de-la-Madeleine. On s'y rend après un grand total de 0 $ de dépenses avec la carte Platine AéroplanPlus American Express, grâce à ses 40 000 milles en prime d'adhésion (mais ses frais annuels s'élèvent à 499 $). Avec des frais annuels de 99 $, la carte MasterCard BMO Air Miles vous y mène après 7600 $ d'achats.

À l'autre bout du pays

Pour Vancouver, Aeroplan a l'avantage. Les cartes Or AéroplanPlus American Express, Aéro Or CIBC Visa Infinite et Visa Infinite TD Aeroplan font traverser le pays à deux personnes après 24 000 $ à 26 000 $ de dépenses.

Voir (et écouter) Céline

La carte Platine AéroplanPlus American Express n'exige que 7455 $ de dépenses pour un aller-retour pour deux à Las Vegas. Pour des frais annuels quatre fois moins élevés, la carte VoyagesPlus World MasterCard Capital One vous y mène avec 8625 $ d'achats.

Au soleil

Pour se rendre à Cancun, VoyagesPlus World MasterCard Capital One et MasterCard BMO World Elite brillent. Les deux procurent le même taux de récompense, mais la prime d'adhésion plus généreuse de VoyagesPlus fait une petite différence.

Sur le Vieux Continent

Pour la Ville lumière, les programmes à barèmes de points sont assombris par leurs astronomiques frais supplémentaires (environ 600 $ par billet !). En soustrayant ces frais du prix des billets avec un transporteur au rabais, les meilleures cartes avec récompenses pécuniaires vous transportent à Paris après deux fois moins de dépenses.

Aux antipodes

Un saut en Australie ? Avec des frais supplémentaires moins excessifs, les programmes Aéroplan et Aventura resserrent l'écart. La carte Platine AéroplanPlus American Express prend même la tête, mais la carte à récompenses pécuniaires Scotia American Express Or la talonne.

Accumulez les points, et non les frustrations

Conclusion : choisissez votre carte en fonction de vos destinations les plus probables. Dans l'ensemble, les meilleures cartes avec récompenses pécuniaires se tirent très bien d'affaire et offrent davantage de souplesse au moment de la réservation.

- Si vous n'avez pas de programme d'assurance médicale de voyage avec votre employeur, ajoutez ce critère à votre liste. Plusieurs cartes ne couvrent que les voyages de 15 jours pour les personnes de moins de 65 ans. Les cartes MasterCard World Banque Nationale, Visa Explore Banque Laurentienne et Desjardins Visa Or Odyssée sont assorties d'assurances médicales de plus longue durée.

- Il faut distinguer les cartes de crédit des cartes de paiement. Ainsi, avec la carte de paiement Or avec primes American Express, le solde doit toujours être remboursé en totalité chaque mois, sous peine d'un taux d'intérêt annuel de 30 %.

- Vérifiez bien sûr les frais annuels. Les primes de la carte Platine AéroplanPlus American Express semblent très généreuses, mais ses frais annuels de 499 $ la réservent aux voyageurs assidus, qui peuvent souvent y porter leurs dépenses de travail.

Chez Aéroplan

Pour se procurer des billets, les membres Aéroplan peuvent d'abord choisir l'option VolClassique, dont les barèmes sont fixes, mais avec des disponibilités limitées. « Tous les vols deviennent disponibles dans le système pour la première fois 356 jours à l'avance, explique Isabelle Troïtzky, conseillère en communication chez Aimia. Ainsi, le plus tôt le membre réserve son vol, meilleures sont ses chances d'avoir un itinéraire qui lui convient avec la compagnie et aux dates préférées. »

Elle assure qu'au moment où nous lui avons demandé des renseignements sur les vols Aéroplan, début janvier, il y avait des places aux dates spécifiées pour nos six destinations.

S'il n'y a plus de disponibilités, le membre peut opter pour le nouveau programme de Primes aériennes au tarif du marché, qu'Aéroplan a fait décoller le 1er janvier dernier, en remplacement du précédent programme Vol Classique Plus.

Les Primes aériennes du marché offrent plus de disponibilités sur les vols assurés par Air Canada et ses filiales. Le nombre de milles exigés s'appuie sur le prix réel du billet, et varie selon le moment de la réservation, la période du voyage, la demande, etc.

En outre, les tarifs des Primes du marché peuvent être réduits jusqu'à 35 %, selon que les membres Aéroplan ont atteint le statut Distinction Argent (25 000 milles au cours de l'année civile), Noir (50 000 milles accumulés) ou Diamant (100 000 milles).

Reprenons un exemple tiré de notre étude, soit deux billets aller-retour Montréal-Cancún, les 22 et 29 mars, réservés le 8 janvier. Avec le programme VolClassique, deux billets coûtaient 80 000 milles. S'il n'y avait pas eu de disponibilité, les membres Distinction Noir auraient plutôt déboursé 97 000 milles avec les Primes au tarif du marché.

Avec Air Miles

Francois Jolicoeur, vice-président et directeur général chez LoyaltyOne, donne les conseils suivant pour utiliser les points Air Miles avec plus d'efficacité... et de satisfaction.

- « Envisagez de voyager en basse saison, dit-il. Les vols en basse saison requièrent moins de milles, et offrent de plus grandes disponibilités. »

Un exemple aux dates spécifiées dans notre exercice (fin mars) : deux billets Montréal-Cancún coûtent 10 750 points, qu'on obtient après 78 000 $ de dépenses sur la carte MasterCard BMO Air Miles World. Mais en basse saison, l'objectif se fixe plutôt à 8000 points Air Miles, atteignable avec 55 500 $ de dépenses.

- « Soyez flexibles en ce qui concerne les dates de voyage. »

- « Songez à décoller d'un aéroport différent afin d'obtenir d'autres options de vol », ajoute-t-il.

Il rappelle que tous les vols récompenses sont maintenant offerts avec l'outil de réservation en ligne sur airmiles.ca.

Dernière vérification

Dernier point : êtes-vous vraiment prêt à vous donner tout ce mal ?




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer