Banque Royale: le nouveau président accueilli avec un profit record

Alors qu'elle change de président, la plus grosse entreprise financière au... (PHOTO NATHAN DENETTE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO NATHAN DENETTE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Alors qu'elle change de président, la plus grosse entreprise financière au Canada, la Banque Royale, a marqué le pas à son troisième trimestre 2014 en produisant un autre bénéfice record, cette fois à hauteur de 2,38 milliards.

Annoncé hier, ce profit trimestriel supérieur aux attentes des analystes est attribuable à une solide performance des principales divisions de la banque, en particulier celle des «Marchés des capitaux» où le bénéfice a bondi 66% en un an.

Le bénéfice net de la Royale de 2,38 milliards (1,59$ par action) lors du trimestre terminé le 31 juillet est en hausse de 4% par rapport à la même période il y a un an.

Sur une base ajustée, ce bénéfice net s'est établi à 1,64$ par action. Les analystes consultés par l'agence financière Bloomberg s'attendaient en moyenne à un résultat ajusté de 1,57$ par action.

Les revenus de la Royale ont totalisé 8,97 milliards au troisième trimestre, en hausse de 25% par rapport à ceux de la période comparable en 2013.

Cette performance financière au troisième trimestre a incité le conseil d'administration de la banque à augmenter de 4 cents, ou 6%, le dividende trimestriel sur ses actions ordinaires, qui passe à 75 cents par action.

«Nous avons confiance d'enregistrer de la croissance et nous avons confiance que notre croissance interne se poursuive. Nos résultats témoignent de la force de notre modèle d'affaires diversifié et de notre capacité à innover et à utiliser efficacement le capital tout en gérant les coûts», a déclaré le nouveau président et chef de la direction de la Royale, Dave McKay. M. McKay succède à Gordon Nixon qui se retire après 13 années en poste, durant lesquelles la banque a cumulé quelque 65 milliards en bénéfice net.

Au troisième trimestre, presque tous les secteurs d'activité de la Banque Royale ont réalisé des gains, à l'exception de celui des services bancaires aux particuliers et aux entreprises.

Ces activités dites «de détail» dans le secteur bancaire ont dégagé un bénéfice net de plus de 1,1 milliard, en baisse de 2% sur un an en raison de pertes liées à la vente d'actifs en Jamaïque.

Cette baisse a semblé décevoir les investisseurs en actions de la Royale. Le prix a baissé de 1%, à 80,80$, à la Bourse de Toronto hier.

En contrepartie, c'est sur les marchés financiers et boursiers que la Royale a enregistré la hausse la plus significative de ses profits au troisième trimestre.

Avec une croissance marquée des activités de négociation et de financement, consécutive à un raffermissement des marchés de la dette et des actions, la division de «Marchés des capitaux» a réalisé un bénéfice net record de 641 millions, en hausse de 66%.

«C'est une performance très supérieure aux attentes. Ça relève la barre pour les autres banques dans le contexte d'un trimestre fort dans les marchés financiers», a commenté Jason Bilodeau, analyste des banques chez Macquarie Capital Markets.

Par ailleurs, dans sa division de «Gestion de patrimoine», la Banque Royale a obtenu un bénéfice trimestriel record de 285 millions, une progression de 22% par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent, en raison d'une augmentation des actifs sous gestion.

Quant à ses activités d'assurance, elles ont engrangé un bénéfice trimestriel record de 214 millions, en hausse de 34% sur un an, conséquence notamment d'une diminution des coûts nets liés aux sinistres.

Parmi les six grandes banques canadiennes, la Banque de Montréal, la Banque Nationale et la Banque Scotia doivent dévoiler leurs résultats le mardi 26 août. Elles seront suivies deux jours plus tard par les banques CIBC et TD.

- Avec Bloomberg, PC, AFP

EN CHIFFRES

Au troisième trimestre 2014 (terminé le 31 juillet)

Actif total: 913,8 milliards (+ 7,5% en un an)

Revenus totaux: 8,97 milliards (+ 25%)

Bénéfice net: 2,38 milliards (+ 4%)

Bénéfice net par action (dilué): 1,59$ (+ 5,3%)

Rendement des capitaux propres aux actionnaires: 19,6% (- 1,7 point)

Source: Banque Royale




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer