Guy Lalonde, DG de Fives Liné Machines: machines-outils de classe mondiale

Guy Lalonde, directeur général de Fives Liné Machines... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Guy Lalonde, directeur général de Fives Liné Machines

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que la plupart des machines-outils que l'on retrouve dans les entreprises manufacturières québécoises sont invariablement d'origine allemande, suisse ou italienne, ce sont de gigantesques machines-outils cinq axes, conçues et fabriquées à Granby par l'entreprise Fives Liné Machines, qui sont responsables de l'usinage des ailes du nouveau Boeing 777X, le plus grand biréacteur du monde.

Au moment de notre visite dans les installations... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Au moment de notre visite dans les installations de Fives Liné Machines à Granby, on travaillait sur les derniers tests d'une gigantesque machine cinq axes qui va réaliser l'installation du revêtement en matériau composite sur les ailes du nouveau Boieng 777X, à Seattle.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Le génie industriel a une longue tradition européenne là où sont nés de grands groupes qui ont développé au fil des siècles une expertise dans l'automatisation des procédés de production. Au cours des 50 dernières années, de grosses sociétés industrielles japonaises se sont aussi imposées comme fournisseurs de solutions manufacturières de haute performance.

Ce que l'on sait moins, c'est qu'une entreprise française qui s'est implantée au Québec en 1977 dans le parc industriel de Granby est devenue aujourd'hui un acteur de premier plan dans la fabrication de machines d'usinage de pièces complexes.

C'est un industriel français, André Liné, qui en 1977 a fondé Liné Machines-Outils, qui était au départ une entreprise de « rétrofit » ou de restauration de machines industrielles.

Rapidement, Liné Machines-Outils s'est lancée dans la fabrication de machines d'outillage et de fabrication de pièces pour les entreprises industrielles traditionnelles, et plus spécifiquement celles du secteur de l'aéronautique.

En 2000, Liné Machines-Outils est rachetée par la direction en place à Granby, puis revendue en 2005 au groupe Forest Liné qui sera à son tour racheté en 2013 par le conglomérat industriel français Fives.

UNE EXPERTISE RECONNUE MONDIALEMENT

« On fait partie aujourd'hui du Groupe Fives qui est un géant industriel diversifié qui compte une centaine de divisions présentes dans une trentaine de pays et actives dans les secteurs de l'aluminium, du verre, des cimenteries, des raffineries de sucre...

« Nous, on fait partie du groupe Usinage, celui qui affiche la meilleure rentabilité. Mais on est une division complètement autonome. On fait nos propres budgets, on est responsables de notre financement et de notre plan d'affaires », explique Guy Lalonde, PDG de Fives Liné Machines.

Ingénieur, formé à Polytechnique, Guy Lalonde a entamé sa carrière chez Bombardier, à Valcourt, où il est rapidement devenu responsable de la division de génie industriel et d'une équipe de 160 personnes.

C'est en 2008 qu'il se joint à Liné Machines-Outils à titre de directeur général. L'entreprise réalisait alors un chiffre d'affaires de 15 millions. Les revenus de l'entreprise atteignent aujourd'hui 40 millions, et l'objectif est de franchir le cap des 100 millions d'ici les cinq prochaines années.

L'entreprise de Granby a livré, la semaine dernière, une machine d'usinage à haute vitesse de pièces d'avions grand format au fabricant Sonaca Montréal qui va usiner les panneaux d'aluminium des ailes des avions 767 et 787 de Boeing.

« On fabrique directement des machines d'usinage pour Boeing tout comme on fabrique des machines pour ses sous-traitants. À date, on a 35 machines qui sont utilisées dans le réseau des usines de Boeing et 15 qui sont en opération dans ses usines de Seattle », souligne Guy Lalonde.

Au moment de notre visite dans les installations de Fives Liné Machines à Granby, on travaillait sur les derniers tests d'une gigantesque machine cinq axes qui va réaliser l'installation du revêtement en matériau composite sur les ailes du nouveau Boieng 777X, à Seattle.

« La machine fait 130 pieds de long sur l'axe des X, 25 pieds de largeur sur l'axe des Y et 6 pieds de profondeur sur l'axe Z. La tête de la machine opère sur deux axes rotatifs. C'est elle qui découpe les matériaux, c'est la tête qui est le secret de nos machines », précise Guy Lalonde.

Il s'agit de la quatrième machine d'usinage des ailes du 777X que va livrer Fives Liné Machines. Durant notre visite, on préparait sur d'immenses remorques la livraison en pièces détachées de l'une de ces machines.

« Il faut de 8 à 12 camions-remorques pour transporter la machine jusqu'à Seattle. Il faut compter 18 mois entre la réception d'une commande et la mise en production de la machine en usine », explique le directeur général.

DE LA CONCEPTION À LA FABRICATION

Fives Liné Machines compte sur une petite équipe de 125 personnes, composée de 35 ingénieurs et de 90 ouvriers spécialisés qui sont responsables de toutes les opérations. On réalise à Granby le design, l'électronique, l'électricité, la programmation informatique et l'assemblage de chacune des machines-outils selon les spécifications du client.

« On est très performants. On réalise des produits complexes qui sont très en demande. Présentement, le secteur de l'aéronautique représente 90 % de nos revenus, mais d'ici cinq ans, on veut augmenter la part du secteur industriel traditionnel qui va représenter 40 % de nos revenus.

« On fabrique notamment des machines qui servent à la fabrication des rails de chemin de fer, mais on a aussi décidé d'investir pour développer davantage la robotisation pour automatiser davantage la production de nos grands clients industriels », insiste Guy Lalonde.

Fives Liné Machines prévoit investir 30 millions, à même ses fonds autogénérés, au cours des prochaines années pour agrandir ses installations et acquérir de nouveaux équipements. Le groupe devrait créer 75 emplois au cours des cinq prochaines années pour soutenir sa prochaine expansion.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer