Exclusif

Quartier des spectacles: des poubelles à 2400 $

Les poubelles en aluminium soudé remplaceront les actuels... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Les poubelles en aluminium soudé remplaceront les actuels «paniers à rebuts» du Quartier des spectacles dès l'été prochain.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Partager

Le «design de grande qualité» du Quartier des spectacles coûte cher. Montréal installera l'été prochain 147 poubelles en «aluminium soudé», munies de trois compartiments selon le type de rebuts, au coût de 2400 $ pièce.

Ce prix ne comprend pas l'installation des précieux objets, qui a été confiée à la firme Terramex dans le cadre d'un contrat plus large de réfection d'une valeur de 3,3 millions. «Ces éléments s'intégreront très bien au mobilier urbain du Quartier des spectacles et se démarqueront par leur durabilité, leur originalité et leur design», explique Philippe Rousseau, porte-parole de la Ville.

La dépense a cependant été vertement dénoncée par un conseiller de Projet Montréal, Marc-André Gadoury. «On se demande si le succès du Quartier des spectacles repose sur des poubelles design à 2400 $ pièce. Est-ce que les finances de la Ville sont en si bon état qu'on peut se permettre une telle dépense?»

À titre d'exemple, rappelle-t-il, l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal a dû remplacer cet été 200 poubelles volées par des manifestants. Coût de l'opération: 92 $ pièce. De plus, les poubelles haut de gamme du Quartier des spectacles «ne comportent aucune avancée technologique», note le conseiller de Projet Montréal, et ne seront pas reliées au système pneumatique de collecte des déchets. Construit au coût de 8 millions, cet aspirateur géant n'est toujours pas fonctionnel.

«L'aménagement du Quartier des spectacles (QDS) est une priorité pour la Ville, car il permet à Montréal de rayonner à l'étranger et de mettre en valeur sa vitalité culturelle, rétorque M. Rousseau. C'est l'une des raisons pour lesquelles le QDS a ses propres éléments de mobilier urbain.»

Rabais de 34%

Selon les documents remis récemment aux élus, la Ville de Montréal semble avoir fait une bonne affaire avec ses nouveaux «paniers à rebuts». En comparant les prix de produits du même genre dans d'autres villes, on avait prévu dépenser 508 695 $ pour 147 poubelles, soit 3460 $ l'unité. Le seul soumissionnaire conforme, Équiparc Manufacturier d'équipement de parcs, a offert un prix inférieur de 34% aux estimations, soit 337 054 $, auquel on ajoute une somme de 13 000 $ pour les imprévus.

L'achat est subventionné aux deux tiers par le programme de Chantiers Canada, de sorte que la Ville n'aura à payer qu'un emprunt de 120 361 $.

L'épisode rappelle l'achat, dont les médias avaient fait état en juin dernier, de 50 poubelles à 3257 $ chacune pour le Quartier international de Montréal. C'est d'ailleurs cet organisme à but non lucratif qui collabore depuis 2009 avec la Ville pour la préparation des appels d'offres et le choix des entrepreneurs pour le Quartier des spectacles.

Ce projet de grande envergure, évalué à 147 millions dont 80 proviennent des gouvernements supérieurs, a été lancé en 2008. Sa première phase a permis de remodeler le secteur de la Place des Arts et d'ancrer sa vocation festivalière. Dans une deuxième étape officiellement entamée en 2011, on s'est attaqué à la transformation du Quartier latin.

Les nouvelles poubelles seront installées d'avril à juin 2013. Leurs trois compartiments permettront de séparer les déchets des matières recyclables et putrescibles.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer