Égalité dans la course à la mairie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Qui sera le prochain maire de Montréal? Gérald... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

Qui sera le prochain maire de Montréal? Gérald Tremblay, Richard Bergeron ou Louise Harel? La lutte sera chaude jusqu'à la fin, comme le témoignent les résultats du dernier sondage Angus Reid-La Presse.

Photo: Alain Roberge, La Presse

Éric Clément
La Presse

Le suspense est total pour les élections municipales à Montréal : selon notre dernier sondage Angus Reid-La Presse réalisé les 28 et 29 octobre, les trois principaux candidats à la mairie, Richard Bergeron, Louise Harel et Gérald Tremblay, sont pratiquement à égalité dans les intentions de vote, à deux jours du scrutin. La candidate de Vision Montréal, Louise Harel, obtient 34% des intentions de vote, devant le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, avec 32%, et le chef d'Union Montréal, Gérald Tremblay, avec 30%. La candidate Louise O'Sullivan est créditée de 4% des intentions de vote.

Compte tenu de la marge d'erreur du sondage de 3,46%, on ne peut prédire qui est réellement en tête. Avec 34% des intentions de vote, Louise Harel l'est virtuellement, mais son score est en baisse régulière depuis le premier sondage des 9 et 10 septembre. Elle était alors créditée de 41%. Puis, elle a obtenu 40% à la fin du mois de septembre et 37% à la mi-octobre. Elle a donc perdu trois points en deux semaines.

C'est Richard Bergeron qui fait les plus gros gains. Avec 32% des intentions de vote, il poursuit son incroyable ascension. Il avait 14% des intentions de vote les 9 et 10 septembre. Il a ensuite atteint 20%, puis 23%, et vient de gagner neuf autres points en deux semaines. Avec 32%, il dépasse maintenant le maire sortant, qui ne récolte plus que 30% des intentions de vote.

«Ce n'est pas impossible, mais c'est assez exceptionnel de voir un candidat comme M. Bergeron passer de 14%, lorsqu'on a fait notre premier coup de sonde au mois de septembre, à 32% aujourd'hui, dit Jaideep Mukarji, vice-président affaires publiques d'Angus Reid Strategies. C'est vraiment remarquable. Il est maintenant en égalité statistique avec les deux autres candidats. Pour un sondeur, ça donne un peu le vertige car il est difficile de savoir qui gagnera.»

Gérald Tremblay a perdu six points par rapport à notre dernier sondage et huit points par rapport à celui des 9 et 10 septembre auquel il avait atteint son meilleur résultat, avec 38% des intentions de vote. Quand on demande aux personnes sondées si le degré de confiance envers Gérald Tremblay a augmenté, diminué ou est demeuré le même depuis les trois derniers mois, 59% d'entre elles affirment qu'il a modérément ou beaucoup diminué. Seulement 5% disent qu'il a modérément ou beaucoup augmenté.

Le sondage révèle que l'insatisfaction à l'égard de l'administration municipale est en hausse. Les 14 et 15 octobre, 36% des personnes interrogées disaient être «très ou plutôt satisfaites» de l'administration en place alors que 58% étaient «plutôt ou très insatisfaites». Deux semaines plus tard, 28% des sondés sont «très ou plutôt satisfaits» et 65% «plutôt ou très insatisfaits». Par ailleurs, 44% des personnes interrogées pensent que le maire Tremblay «a fait un mauvais travail à la mairie et qu'un nouveau maire devrait être élu».

Louise Harel, meilleur maire

Les personnes interrogées estiment à 27% que Louise Harel serait le meilleur maire pour Montréal (même score que pour le sondage des 14 et 15 octobre), à 21% que ce serait Richard Bergeron (gain de sept points) et à 20% que ce serait Gérald Tremblay (perte de sept points).

La lutte sera d'autant plus chaude entre les trois candidats qu'il n'y a plus que 10% d'électeurs indécis au lieu de 33% lors de notre sondage des 14 et 15 octobre derniers.

Quand on demande aux électeurs quel est leur second choix, 24% répondent Richard Bergeron, 19% disent Louise Harel et 18% choisissent Gérald Tremblay. Les électeurs qui affirment vouloir voter pour Louise Harel sont à 35% sûrs de voter pour elle. Pour Richard Bergeron, le pourcentage est de 34% alors que 27% des électeurs de Gérald Tremblay voteront absolument pour lui.

Par ailleurs, 48% des électeurs qui ont voté Gérald Tremblay en 2005 disent vouloir faire la même chose dimanche, et le même pourcentage de 48% de ces électeurs voteront pour Louise Harel (24%) ou Richard Bergeron (24%). De la même façon, 51% des électeurs de Pierre Bourque en 2005 disent vouloir voter pour Louise Harel alors que Richard Bergeron attire 31% d'entre eux et Gérald Tremblay, 15%.

Louise Harel est choisie par 30% des personnes interrogées comme le candidat qui a le plus de leadership (devant Gérald Tremblay, avec 26%, et Richard Bergeron, avec 11%). Pour l'honnêteté, Louise Harel (26%) et Richard Bergeron (25%) sont à peu près également considérés alors que 11% des personnes interrogées préfèrent Gérald Tremblay. C'est M. Tremblay qui a le plus de charisme. Il arrive en tête avec 26% des choix devant Louise Harel (23%) et Richard Bergeron (11%). Mais pour les «bonnes idées», M. Bergeron est le préféré, avec 32%, devant Louise Harel (18%) et Gérald Tremblay (17%).

«Avec sa plateforme électorale, Richard Bergeron a su aller chercher plusieurs Montréalais, surtout entre 18 et 35 ans, dit M. Mukarji. Ce groupe d'âge l'appuie à 45% mais c'est aussi le groupe d'âge qui, normalement, est le moins enclin à aller voter. Ça peut être un problème pour lui. Et puis, s'il traîne de deux points derrière Mme Harel pour les intentions de vote comme maire, quand on demande qui serait le meilleur maire, il traîne alors de six points derrière elle. Pour moi, ça signifie qu'il y a un certain nombre de personnes qui disent qu'ils vont voter pour M. Bergeron mais pour qui c'est un vote de protestation. Ils votent pour lui parce que ce n'est pas Mme Harel ni M. Tremblay. Selon moi, ce groupe-là risque d'être un peu éphémère, en particulier si ces personnes se rendent compte qu'il a une chance de gagner. Elles vont peut-être se poser la question s'il est capable d'être maire. Quoique son trajet a été remarquable.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer