Le Bloc québécois tient son conseil général électoral à Montréal

Gilles Duceppe, le chef du Bloc québécois, photographié... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Gilles Duceppe, le chef du Bloc québécois, photographié début août.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

Les militants et candidats du Bloc québécois convergent vers Montréal, lundi, alors que se tient le conseil général électoral du parti.

Ce rassemblement, qui se déroule dans une école montréalaise de la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, sera l'occasion d'adopter la plateforme électorale et le cadre financier du parti.

L'organisation du Bloc québécois en profitera également pour dévoiler le slogan officiel de la campagne ainsi que les éléments visuels qui se retrouveront sur les pancartes des candidats.

Ces derniers ont reçu dans la nuit de dimanche à lundi leurs pancartes. Il y aura donc un peu plus de bleu sur les poteaux des 78 circonscriptions du Québec très prochainement.

Le conseil général électoral du Bloc québécois se tient au jour 37 de cette longue campagne électorale fédérale d'une durée totale de 78 jours, alors que la mi-parcours approche donc à grands pas.

Histoire de motiver ses troupes en prévision du scrutin du 19 octobre, le chef bloquiste Gilles Duceppe prononcera un discours en après-midi.

Il procédera ensuite à l'ouverture officielle de son local électoral dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, qu'il avait représentée pendant une vingtaine d'années avant d'être délogé par la députée sortante néo-démocrate, Hélène Laverdière, aux dernières élections de mai 2011.

M. Duceppe a réitéré dimanche que le Bloc avait prévu dès le début de la campagne de donner un second souffle à celle-ci dès la fête du Travail, et qu'il respectait ainsi son «plan de match».

Il a assuré ne pas s'en faire avec les sondages qui donnent souvent moins de 20 pour cent des intentions de vote à son parti au Québec - l'un d'entre eux, commandé par le Nouveau Parti démocratique (NPD) et réalisé par la maison CROP, place M. Duceppe loin derrière Mme Laverdière dans Laurier-Sainte-Marie.

«Il reste encore plus de temps pour cette campagne que lors d'une campagne normale», a fait remarquer M. Duceppe.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer