Lac-Mégantic demande le maintien des services de santé additionnels

Colette Roy Laroche... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Colette Roy Laroche

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

La Presse Canadienne
Pierre Saint-Arnaud

Le choc subi par la population de Lac-Mégantic dans la foulée de la catastrophe ferroviaire de juillet 2013 est d'une telle ampleur que les services de santé additionnels offerts par la suite sont toujours nécessaires.

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, en a fait la demande mercredi en marge de la publication de l'Enquête de santé populationnelle estrienne, tout en réclamant aussi la mise sur pied d'un programme de recherche visant à assurer la surveillance de l'état de santé des citoyens de Lac-Mégantic et de la MRC du Granit.

L'enquête démontre que les deux tiers (64%) de la population locale ont subi des pertes humaines, c'est-à-dire que les deux tiers des résidants ont craint pour leur vie ou celle d'un proche, ont perdu un proche ou ont subi des blessures. Le quart des citoyens (23%) ont subi des pertes matérielles, et plus de la moitié (54%) ont été affectés négativement par la tragédie.

Près d'une personne sur six (17%) a subi les trois situations et est considérée comme ayant vécu une exposition intense. Sans surprise, ce dernier groupe présente deux fois plus de symptômes dépressifs et anxieux que ceux qui n'ont pas été exposés, et un taux de consommation d'alcool quatre fois plus élevé.

Du côté plus positif, l'enquête met également en relief les forces de la population de Lac-Mégantic, dont un fort sentiment d'appartenance à la communauté, un niveau de résilience élevé et un empressement à faire du bénévolat.

L'explosion en plein centre-ville de Lac-Mégantic d'un train d'hydrocarbures avait fait 47 morts le 6 juillet 2013, mais aussi 27 orphelins d'un ou deux parents. Quelque 2000 personnes ont été évacuées et 170 se sont retrouvées sans domicile.

Le train, qui était mal immobilisé dans une pente, sans surveillance humaine, avait pris de la vitesse après avoir commencé à se déplacer sous son propre poids, avant d'arriver hors de contrôle au point de déraillement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer