Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Atterrissage d'urgence d'un Boeing 787 polonais à Glasgow

Un Boeing 787 «Dreamliner» de la compagnie polonaise LOT a atterri d'urgence... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Un Boeing 787 «Dreamliner» de la compagnie polonaise LOT a atterri d'urgence vendredi matin à l'aéroport écossais de Glasgow, en raison d'un «problème technique», a déclaré un porte-parole de l'aéroport à l'AFP.

L'avion, qui effectuait la liaison Chicago-Varsovie, «a atterri sans encombre à 11h45» locale (6h45 à Montréal), a précisé le porte-parole.

Il a ajouté que les 248 passagers avaient été débarqués et que l'avion était toujours en cours d'examen par les services d'urgence de l'aéroport, en milieu de journée.

Il n'a pas donné d'explications concernant la nature du problème technique rencontré par l'appareil.

Un porte-parole de Boeing n'a pas fourni davantage de détail. «Nous sommes au courant du fait que LOT a dû dérouter un 787 vers Glasgow. Nous travaillons avec notre client pour évaluer la situation», a-t-il simplement expliqué à l'AFP.

Entré en service en 2011 après trois ans de retard, le Boeing 787 a accumulé les déboires techniques depuis son lancement.

Les incidents les plus sérieux avaient eu lieu en janvier 2013, avec deux cas graves de surchauffe de batteries lithium-ion survenus d'abord sur un avion à Boston aux États-Unis, puis au Japon, contraignant un appareil de la compagnie All Nippon Airways (ANA) à effectuer un atterrissage d'urgence.

Les 50 exemplaires alors en circulation du nouvel appareil de l'avionneur américain, surnommé le Dreamliner, avaient alors été cloués au sol pendant plus de trois mois.

L'avion avait ensuite été autorisé à reprendre ses vols après des modifications apportées par Boeing à ses batteries et au chargeur, afin de prévenir toute surchauffe de l'une des huit cellules lithium-ion.

Un an et demi après ces incidents, les autorités japonaises ont toutefois annoncé jeudi qu'elles n'étaient pas parvenues à identifier la cause première de surchauffe de batterie de l'appareil d'ANA.

L'avion a connu quelques autres soucis depuis, notamment deux incidents au Royaume-Uni en juillet 2013, avec un incendie à bord d'un avion vide à l'aéroport londonien d'Heathrow et une avarie technique sur un autre appareil en partance pour la Floride et contraint de rebrousser chemin vers Manchester.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer