La liste:-1:liste; la boite:1322676:box; tpl:html.tpl:file
Source ID:; App Source:

Visiter 100 pays sans se ruiner

Le grand voyageur Chris Guillebeau à Seattle.... (Photo: Chris Guillebeau)

Agrandir

Le grand voyageur Chris Guillebeau à Seattle.

Photo: Chris Guillebeau

Caroline Rodgers
La Presse

Il y a environ cinq ans, Chris Guillebeau, un jeune blogueur californien de 30 ans, a décidé qu'il allait consacrer les prochaines années de sa vie à visiter 100 pays.

«J'étais dans un train entre Budapest et Prague et j'avais six heures devant moi pour réfléchir, raconte-t-il. J'ai réalisé que j'avais déjà visité 30 pays dans ma vie. J'ai pensé que ce serait intéressant de me rendre à 100.»

 

Loin d'être millionnaire, Chris Guillebeau gagne sa vie en créant des sites et en vendant des livres et des produits multimédias sur l'internet. Il a déjà été travailleur humanitaire en Afrique, au Liberia et en Sierra Leone, mais clame n'avoir jamais eu de véritable emploi. Le fait d'être son propre patron lui procure la flexibilité voulue pour ajuster son horaire à ses périples autour du monde.

Il fait d'ailleurs la promotion de son style de vie peu commun sur son blogue The art of nonconformity, où il parle de «stratégies pour une vie, un travail et des voyages non conventionnels».

Pas besoin d'être riche pour voyager, à condition d'en faire une priorité, croit-il. Selon ses calculs initiaux, atteindre l'objectif ambitieux de visiter 100 pays allait lui coûter seulement 30 000 $.

«Ce n'est pas une si grosse somme, dit-il. La plupart des gens dépensent ce montant pour une auto.»

Chris Guillebeau a visité son centième pays cette année. Voyant qu'il approchait de son but, il s'en est fixé un autre. D'ici l'âge de 35 ans, il souhaite avoir visité 197 pays, soit les 192 pays de l'ONU en plus de cinq territoires n'étant pas des pays reconnus, comme Taïwan et la Palestine.

Mais comment fait-il?

En 2008, le blogueur a dépensé 15 000 $ pour ses voyages. Il a visité 25 pays, dont l'Égypte et l'Inde. Pas un seul jour ne passe sans qu'on lui pose la question: comment fait-il?

«Premièrement, je n'ai pas de dettes, pas d'hypothèque et pas d'auto, dit-il. J'ai mis mon objectif devant tout le reste. Je me déplace en autobus, je n'ai jamais emprunté d'argent et je fais très attention. Beaucoup de gens ont du mal à épargner pour un voyage parce qu'ils remboursent leurs dettes.»

On pourrait imaginer Chris voyageant sac au dos, pratiquant le «coachsurfing» et faisant de l'autostop. Oubliez ça! Ce n'est pas son style. Le petit budget de Chris ne l'empêche pas de prendre l'avion près de quarante fois par année ni de dormir dans des hôtels confortables.

Avec le temps, il a développé des stratégies pour payer seulement 342 $ par vol en moyenne. Pour ce faire, il utilise plusieurs trucs. D'abord, il achète des billets Round-the-World qu'il se procure à partir du Japon ou du Sri Lanka, car ils y sont vendus moins cher qu'aux États-Unis.

Il a recours à d'autres cartes d'abonnement aérien économique propres à certaines régions du globe comme l'AussiePass, qui permet de voyager en Australie sur Qantas à prix avantageux.

Il accumule également une tonne de points pour voyageurs fréquents des compagnies aériennes. «J'ai présentement un demi-million de points accumulés dans huit compagnies différentes», dit-il. Le fait de prendre l'avion souvent lui procure un statut de voyageur d'élite dans plusieurs sociétés aériennes, ce qui lui donne accès aux salons privés dans les aéroports ou à des surclassements.

Il va sans dire qu'il connaît sur le bout de ses doigts les noms des compagnies aériennes à bas prix d'un peu partout dans le monde, et les sites internet permettant de comparer les tarifs ou de planifier son itinéraire.

Pour économiser, Chris voyage autant que possible à contresens du flux touristique, visitant les pays de son choix en basse saison. Il admet passer de longues heures à planifier chaque itinéraire pour maximiser ses dollars.

Bref, c'est un véritable expert dans l'art de trouver les meilleurs prix. Il a d'ailleurs rédigé un livre électronique contenant ses meilleures stratégies, que l'on peut acheter sur son blogue.

À ceux qui rêvent de faire comme lui, Chris aime bien dire: qu'est-ce qui vous empêche d'en faire autant? «Les gens disent ne pas avoir d'argent pour voyager. Ils devraient plutôt dire qu'ils ont choisi de dépenser leur argent à autre chose, ce qui fait que maintenant, ils n'ont plus d'argent pour voyager», note-t-il dans son blogue.

Commencez par choisir la destination de vos rêves. «Voyager ne doit pas obligatoirement coûter cher, dit-il. Si vous pouvez économiser 2 $ par jour, dans deux ans vous pourrez aller n'importe où dans le monde.»

www.chrisguillebeau.com

 




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer