(Londres) La compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé jeudi renoncer à lancer une filiale spécialisée dans les vols courts depuis l’aéroport londonien de Gatwick un mois seulement après avoir annoncé son projet, faute de l’accord de ses pilotes.

Agence France-Presse

Le transporteur britannique avait confirmé ses projets fin août, précisant être en discussions avec les syndicats. Mais son projet n’a « pas reçu le soutien » du syndicat de pilotes de British Airways Balpa, a indiqué jeudi l’entreprise dans un communiqué.

« Après de nombreuses années à perdre de l’argent sur les vols européens depuis l’aéroport, il était clair pour nous qu’à la sortie de la pandémie nous avions besoin d’un plan pour rendre Gatwick rentable et compétitif », a déploré British Airways.

« Avec regret, nous allons à présent suspendre nos activités de court-courriers à Gatwick, à l’exception d’un nombre limité de services nationaux connecté à nos vols long-courriers », a ajouté le transporteur.

British Airways a été touchée de plein fouet par la crise sanitaire et a dû supprimer quelque 10 000 emplois du fait de l’effondrement soudain du trafic. Sa maison mère IAG a encore enregistré une perte de 2 milliards d’euros au premier semestre.

En mars, British Airways avait même dit réfléchir à une vente de son siège social de la banlieue de Londres, près de l’aéroport d’Heathrow, pour lever des fonds à l’heure où beaucoup de ses salariés ont adopté le télétravail.