(Milan) Un tribunal administratif italien a annulé mardi les amendes infligées par l’autorité de la concurrence (Antitrust) de la péninsule aux compagnies aériennes Ryanair et Wizz Air pour leur politique controversée de bagage cabine payant, selon un jugement publié mardi sur son site internet.

Agence France-Presse

La compagnie irlandaise s’était vu infliger en février une amende de 3 millions d’euros (4,4 millions $) et son homologue hongroise de 1 million d’euros (1,5 million $).

Depuis l’automne 2018, les deux compagnies n’autorisent plus gratuitement en cabine qu’un petit sac pouvant être placé sous le siège, réclamant un supplément pour les petites valises emmenées à bord.

L’Antitrust italien avait estimé qu’il s’agissait d’une « pratique commerciale incorrecte, dans la mesure où elle trompe le consommateur sur le prix effectif du billet en n’incluant pas dans le tarif de base un élément essentiel du contrat de transport aérien qui est le “grand bagage à main” ».

Les deux compagnies avaient saisi la justice. Wizz Air avait notamment estimé que sa politique était « transparente et conforme à la loi, garantissant que chaque passager puisse emporter un bagage à main gratuitement ».

Le tribunal administratif du Latium, qui, fin mars, avait déjà suspendu la décision de l’autorité de la concurrence, l’a cette fois annulée. Il a estimé qu’« il n’y avait aucune norme obligeant les compagnies aériennes à maintenir indéfiniment dans le temps une politique déterminée de prix », en raison des principes de « liberté tarifaire […] et de la libre concurrence ».