La popularité grandissante des téléphones intelligents annonce-t-elle la mort des guides de voyage en papier? Chose certaine, les iPhone et autres BlackBerry peuvent se transformer en compagnon de voyage des plus utiles. Une entreprise montréalaise vient par exemple de lancer mTrip, une application qui prend presque entièrement en charge l'organisation d'un séjour dans une grande ville.

Marie-Soleil Desautels LA PRESSE

Découvrir une ville avec facilité et... sur le bout des doigts. Guide de voyage pour iPhone et iPod Touch - pour l'instant -, mTrip innove et offre bien plus que des renseignements touristiques.

L'application bouleverse radicalement le vieux couple «carte et guide papier». mTrip conçoit un itinéraire en fonction de vos goûts, des points d'intérêt et des heures d'ouverture. Fini le casse-tête pour tenter de tout faire sans zigzaguer dans une ville. Le logiciel intègre des cartes, un contenu exhaustif et utilise la fonction GPS, lorsque offerte sur l'appareil électronique, pour vous localiser.

L'idée? «Guider totalement le voyageur et lui offrir une expérience personnalisée», répond le fondateur de l'entreprise montréalaise, Frédéric de Pardieu. Lui-même grand voyageur, il s'est heurté aux limites des guides imprimés et a conclu qu'aucun logiciel sur le marché n'offrait plus qu'un livre. Depuis octobre dernier, il met au point avec cinq personnes l'application imaginée durant ses voyages.

«Un algorithme complexe tient compte de l'emplacement de l'utilisateur, des heures d'ouverture, de la popularité d'un lieu et du vote d'utilisateurs», poursuit le concepteur. Il suffit de paramétrer mTrip: dates du voyage, lieu d'hébergement, préférences (plus ou moins de monuments, parcs, lieux religieux, attractions principales ou secondaires) et rythme des visites.

On laisse ensuite le génie opérer: un itinéraire, malléable à souhait, se construit. L'horaire proposé contient tous les détails. S'affichent distances et temps de parcours, à pied ou en transports en commun.

Si l'appareil a un GPS intégré, mTrip détermine votre emplacement, ordonne des itinéraires en conséquence et vous guide. Les environs se découvrent aussi en réalité augmentée: il suffit de tenir l'appareil, comme pour prendre une photographie, afin de voir apparaître des icônes indiquant que tel bistro est à 500 m et telle église plus à droite.

Pour le moment, mTrip n'est offert que pour neuf villes, dont six européennes et trois aux États-Unis. À quand Montréal? La jeune entreprise se concentre sur les destinations les plus populaires pour affronter le marché, répond Frédéric de Pardieu.

L'équipe mise d'ailleurs sur le partage d'information. L'utilisateur peut ajouter un établissement ou signaler des changements (fermeture, heures d'ouverture, etc.). L'équipe de mTrip valide l'information dont bénéficieront les autres utilisateurs avec les mises à jour gratuites et offertes quotidiennement.

mTrip fonctionne sans accès à un réseau et, dans le cas de l'iPhone, aucune donnée ne transite par l'opérateur. Le partage d'information ou même l'envoi de cartes postales personnalisées sont possibles lorsqu'un réseau WiFi est accessible.

L'utilisation de mTrip est assez intuitive. Certaines interfaces méritent néanmoins d'être retravaillées; il est notamment impossible de savoir si un point d'intérêt récolte quatre étoiles avec une poignée de votes ou quelques centaines.

Informations pratiques

Disponible pour Amsterdam, Barcelone, Berlin, Londres, Paris, Rome, Chicago, New York et San Francisco et en cinq langues. L'équipe travaille à ajouter une quinzaine d'autres destinations d'ici peu.

Coût: 5,99$ par destination (prix de lancement)

Limite: iPhone et iPod Touch pour l'instant. Maximum de 10 jours de planification.