• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Michel Brisson et Saucier+Perrotte: ça déménage! 
Source ID:8681867; App Source:DAM

Michel Brisson et Saucier+Perrotte: ça déménage!

La nouvelle boutique de Michel Brisson, sur Laurier.... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

La nouvelle boutique de Michel Brisson, sur Laurier.

Photo: François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Elsa Vecchi
La Presse

Michel Brisson, qui a largement contribué à faire évoluer la mode masculine montréalaise avec deux magasins multimarques, vient d'emménager au 1074, avenue Laurier Ouest. À l'instar de ses deux autres boutiques, celle-ci, qui fait 3600 pi2 sur deux étages, est l'oeuvre de l'architecte Gilles Saucier (de Saucier+Perrotte). Cette réalisation vient sceller une collaboration entre deux hommes venus d'univers supposés très différents. Mais, dans leur cas, mode et architecture sont devenus indissociables et parlent d'une seule voix.

Mariage mode et architecture

«La mode et l'architecture sont aujourd'hui résolument indissociables, dit Gilles Saucier. La mode nourrit l'architecture et inversement - un double signe des temps.»

Difficile de se remémorer l'ancienne Banque nationale au vu de cette vitrine qui la remplace. Véritable miroir de la ville, elle nous attire d'emblée au rez-de-chaussée d'un nouveau temple du prêt-à-porter pour homme. Magnifiquement combiné et surplombé d'une mezzanine, ce cube noir semble illuminé comme par magie, une illusion concrète qui transcende la mode. «Nous sommes dans la continuité des deux boutiques précédentes, mais en innovant toujours, continuellement», dit Gilles Saucier. Béton et brique pour les matériaux principaux, jeux de reflets et de contrastes entre matité et brillance, lumière magnifiquement diffuse quiéclaire de subtiles nuances de noir, de carbone ou de gris... Autant d'effets voués à servir les vêtements et le client.

L'homme québécois? Une bête de mode!

Depuis 2002, Michel Brisson n'a cessé de faire évoluer les mentalités, surfant de défilés en salle d'exposition, de Milan à Paris en passant par New York, afin d'y glaner chaque saison les silhouettes chic et sobres du Belge Dries Van Noten, du Britannique Neil Barrett ou de l'américain Rick Owens... Il reste aujourd'hui l'un des premiers, et même l'un des seuls encore à importer au Québec ce prêt-à-porter de créateurs, participant grandement à révolutionner notre regard sur la mode masculine.

«Au départ, l'homme recherche le confort, mais lorsqu'on lui dit qu'il est beau dans un costume plus ajusté, aujourd'hui il n'hésite plus.» Au coeur de sa nouvelle boutique de la rue Laurier, la palette des noirs et des gris domine largement les collections hivernales, dans la lignée d'une saison très monochrome. «Autres grandes tendances, les superpositions et la forte présence de la maille car, aujourd'hui, les collections pour homme rejoignent de plus en plus celles vouées aux femmes», explique Michel Brisson. Et c'est tant mieux. Ce clin d'oeil à la possibilité d'un monde rendu meilleur par la mode et l'architecture associées n'est absolument pas pour nous déplaire.




Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer