Source ID:fecbfd10-8a0b-49d0-9ee9-4dea6f175745; App Source:alfamedia

Une plaque, un repas et presque pas de vaisselle

Les repas sur plaque gagnent à être essayés.... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Les repas sur plaque gagnent à être essayés. Qualité et rapidité au menu.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
VANESSA FONTAINE

Collaboration spéciale

La Presse

Chaque minute compte lors de la préparation du souper les soirs de semaine. Les repas sur plaque sont une solution tout indiquée pour bien manger sans se casser la tête et sans trop de vaisselle! Explications et idées de recettes.

L'HÉROÏNE DES SOIRS DE SEMAINE

Est-ce que les recettes sur plaque sont si populaires parce qu'on peut y cuire un repas entier en un tournemain et que le four fait tout le travail pendant qu'on met la table? Ou plutôt parce que le nettoyage est si rapide et facile après? Oui à toutes ces questions!

La modeste plaque de cuisson prend congé des simples biscuits et devient l'héroïne des soirs de semaine. «On rentre, on est fatigué, et on n'a pas beaucoup de temps? On n'a qu'à choisir des légumes, les recouvrir de la protéine de notre choix, et les arroser d'une huile. On ajoute quelques épices, ou du zeste d'orange, par exemple, on met tout sur la plaque, et boum! Le repas est fait!», lance Christelle Tanielian, styliste culinaire, fondatrice du blogue Christelle Is Flabbergasting et auteure du livre Ensemble.

«C'est un peu comme la mijoteuse. On met les ingrédients au four et on peut pratiquement les oublier. C'est parfait quand on n'a pas envie de rester devant la casserole à brasser pendant une demi-heure!», renchérit Marie-Noël Ouimet, fondatrice du blogue Urbaine City et rédactrice pour le site Fraîchement pressé.

«On salit juste une chose, la plaque. Et si on met un papier parchemin dessus en plus, rien ne colle! Il n'y a pratiquement pas de vaisselle à faire!», affirme la blogueuse Marie-Noël Ouimet, qui dit apprêter tous ses légumes de cette manière.

Une cuisson ultrarapide

Comme la plaque de cuisson est en métal, elle a l'avantage de tolérer des températures élevées qui feraient craquer d'envie nos cocottes préférées. Résultat? Une cuisson ultrarapide! «C'est ça, le but, ce n'est pas un plat mijoté. C'est pour ça qu'il faut trouver des recettes qui supportent ce genre de température», explique Katrine Paradis, cofondatrice du site culinaire K pour Katrine et auteure du livre Les recettes du kiosque de limonade. «On peut commencer par cuire les légumes d'abord, par exemple, et ajouter un poisson, qui n'a pas besoin de beaucoup cuisson, à la fin», dit-elle.

«Les gens ont tendance a tout mettre dessus. On se dit: "Yé! Une seule plaque!", mais il faut quand même tenir compte du temps de cuisson», opine Christelle Tanielian. Elle propose de combiner des aliments qui nécessitent une cuisson semblable: du poisson avec des asperges, par exemple. Ou des légumes racines avec du poulet. «On peut aussi ajuster la taille des légumes, en coupant ceux qui ont besoin de cuire plus longtemps en plus petits morceaux, et en s'assurant qu'ils sont coupés à peu près de la même taille, pour cuire uniformément», dit-elle.

Autre avantage de la plaque : ses rebords abaissés, qui permettent à la chaleur du four de circuler et de dorer les aliments. C'est pour cette raison qu'il est important de bien les espacer les uns des autres, parce que s'ils sont trop serrés, ils auront tendance à cuire à la vapeur et à ramollir au lieu de brunir. «Si on en veut plus, il est préférable de prendre deux plaques et de les changer de place à la mi-cuisson», conseille Katrine Paradis.

Pour des résultats optimaux, elle suggère aussi de recouvrir les plaques de papier parchemin. «Premièrement, ça évite le frottage. Et deuxièmement, ça fait une belle caramélisation. Si ce n'est pas assez, on peut finir le plat une minute ou deux à broil», conseille-t-elle.

Les demi-plaques (33 x 46 cm, ou 13 x 18 po), plus souvent utilisées, ont l'avantage d'être assez larges pour y cuire un repas complet. Les quarts de plaque (23 x 33 cm, ou 9 x 13 po) permettent de cuire les plats séparément, et donc de mieux en contrôler la cuisson. Comme elles sont à peine plus grosses qu'une assiette, on peut facilement en mettre trois ou quatre au four, ou au lave-vaisselle. Il devient vite difficile de s'en passer.

Et s'il est vrai qu'une bonne plaque épaisse (les experts ne jurent que par la Nordic Ware) conduit mieux la chaleur, on peut quand même bien réussir son repas avec n'importe quel type de plaque, selon Christelle Tanielian. «On n'est pas toujours dans une cuisine professionnelle. On y va avec ce qu'on a, et on ajuste le temps de cuisson en conséquence», dit-elle.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer