La Knesset, le Parlement israélien, a ouvert la voie cette semaine à l'interdiction de l'importation commerciale de foie gras, selon un communiqué publié sur son site.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Une proposition de «loi d'interdiction de l'importation et de la vente de foies d'animaux qui ont subi la torture» a été approuvée en lecture préliminaire mercredi par 59 voix pour et 10 contre.

«Les foies malades sont obtenus en gavant les oiseaux de quantités de féculents qui dépassent ce que les oiseaux avaleraient habituellement», souligne le texte déposé par le député Dov Lipman (Yesh Atid, centre droit).

«Les oiseaux souffrent de dysfonctionnements du foie et des membres, de problèmes respiratoires, de difficulté motrice et d'une terreur du gavage», dénonce-t-il.

La proposition de loi doit encore être approuvée en première, deuxième et troisième lectures.

La Cour suprême israélienne a déclaré en 2003 que le gavage était contraire aux lois de protection des animaux, rendant cette pratique illégale sur le territoire israélien.

Israël était alors le quatrième producteur mondial de foie gras.