La table est couverte de jolis bols et ustensiles aux couleurs vives. Dans le salon, un petit coin lecture et bricolage a été aménagé sur un tapis vert pomme qui évoque un printemps éternel. Ici et là, de petits gâteaux que la maîtresse de céans a fait cuire dans des tasses de thé. Caroline serait-elle la fée Dragée de Casse-Noisette? Non. Nous sommes plutôt dans l'univers d'Alice au pays des merveilles.

Ève Dumas LA PRESSE

Les Enfants dans la marmite offre des «ateliers de cuisine enchantés», pour enfants de 4 à 11 ans. Sur un thème donné (Blanche-Neige, les dinosaures, les couleurs, Harry Potter, etc.), Caroline Rougemont se sert de la lecture et du bricolage pour amener les enfants vers la cuisine.

Dans le cas de nos petits marmitons de 5 et 6 ans, c'est le grand classique de Lewis Carroll qui est devenu prétexte à préparer de simplissimes sablés «pattes de chat» et un tartare de fraises avec sirop au thé. «Lorsqu'on cuisine, il est très important de se con-cen-trer», chuchote Caroline à des enfants qui deviendront vite absorbés par la tâche à accomplir.

À la table de bricolage, les minichefs ont ensuite fait de la peinture au thé, aiguisé leur odorat avec différentes préparations de tisanes, puis observé une boule de thé au jasmin s'épanouir tout doucement dans l'eau chaude. Une heure et 45 minutes plus tard, ils sont repartis, enchantés, avec leur toque de chef décorée, un livret d'activités et une boîte remplie de biscuits et de fraises au sirop (délicieuses le lendemain dans le yogourt de maman!).

«Popote» en famille

Dans la famille de Caroline, la cuisine occupait une place importante. À son arrivée ici, elle a constaté que, dans certaines couches de la société, la «popote» en famille est chose assez courante. «Je le vois dans les boîtes à lunch de mes élèves», affirme-t-elle, encourageante.

Et c'est en voyant à quel point les enfants adorent être en cuisine que la Réunionnaise récemment déménagée au Québec a décidé d'inviter les petits à sa table. Son entreprise naissante comporte également un volet «fêtes d'enfants» à peu près sur le même modèle, table de douceurs en prime.

Enseignante de formation et de profession, Caroline a voulu proposer aux marmitons quelque chose de vraiment original, à la fois ludique et éducatif. C'est ainsi que lecture, arts plastiques et petits plats se sont retrouvés ensemble dans un grand faitout. Manifestement, c'est un menu varié qui plaît bien.

Entre 25 et 40$ par enfant, minimum de quatre enfants. 4557, rue Fabre, à Montréal.lesenfantsdanslamarmite.com

Photo fournie par Jérôme Lavallée