Nous l'avions annoncé en primeur dans ces pages en avril dernier et c'est désormais officiel depuis le 31 décembre: Jérôme Ferrer a déménagé les pénates de son restaurant Europea - désormais renommé «Restaurant Jérôme Ferrer - Europea» - dans un local tout neuf et fort élégant, rue de la Montagne à l'angle du boulevard René-Lévesque Ouest, intégrant au premier plan une cuisine laboratoire, et dont le design est signé par la firme Provencher-Roy.

IRIS GAGNON-PARADIS LA PRESSE

Pour ce déménagement attendu, le chef et restaurateur avait envie de brasser les cartes, tout en gardant sa signature qui fait la part belle au «ludique». «On voulait affirmer plus de fantaisie, prolonger l'expérience ludique, scénographier nos plats», résume-t-il.

Et qui de mieux placé que le metteur en scène René Richard Cyr pour l'aider à relever ce défi? «D'abord, j'étais étonné; c'est quoi, ça, faire la mise en scène d'un restaurant? Je ne suis pas un gastronome si expérimenté!», s'exclame M. Cyr.

Mais, après une soirée à l'Europea où il a pu faire l'expérience de la table gastronomique, déjà, la tête du metteur en scène bouillonnait d'idées.

Le concept n'est pas de jeter de la poudre aux yeux ou de faire ombrage à l'assiette, mais de créer un environnement qui rehausse l'expérience et sort des sentiers battus de la restauration traditionnelle.

«On tente de rendre le convive le plus actif possible», résume M. Cyr. Sans révéler toutes les surprises, le tandem évoque un fromage frais fait minute par les clients (qui repartent avec la recette!) ou encore un «voyage en immersion 2.0» à la pêche aux huîtres à Caraquet.

Les possibilités sont multiples à la table de Ferrer: en soirée, il y a la totale, le menu dégustation composé de 12 «scènes» (et 30 plats!), à 150 $, mais aussi le «Menu jardin végétalien» de cinq services et une offre à la carte.

Le midi, un menu brasserie est à l'honneur et il est aussi possible de prendre l'afternoon tea dans la section lounge, qui se transforme en bar à cocktails, avec petits plats, le soir venu. Et c'est sans compter le comptoir cuisine, qui devrait ouvrir en février et qui sera notamment axé sur les salades-repas à emporter. De quoi trouver chaussure à son pied.

1065, rue de la Montagne, Montréal

https://jeromeferrer.ca/

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

On peut s'attabler à la table de Ferrer autant pour vivre l'expérience totale de 12 «scènes» que pour commander à la carte ou profiter du menu brasserie le midi.