Le monde entier découvrira l'édition 2010 du Beaujolais nouveau à partir de mercredi soir minuit, date traditionnelle du lancement de ce vin primeur confectionné à partir d'un cépage exclusif: le gamay noir à jus blanc.

ASSOCIATED PRESS

Le coup d'envoi du Beaujolais nouveau, programmé tous les ans pour le troisième jeudi de novembre, sera fêté dans plus de 120 pays à travers le monde.

Soixante pour cent seulement des 40 millions de bouteilles de Beaujolais nouveau de cette édition 2010 seront consommées en France. Les autres seront envoyées à l'étranger, notamment au Japon, premier pays importateur, qui découvrira l'édition 2010 avant tout le monde, fuseau horaire oblige.

La Russie a pris beaucoup d'importance cette année dans les pays importateurs. Le Beaujolais nouveau est un bon moyen de faire connaître le vin dans ce pays où on consomme traditionnellement plutôt de la vodka ou de la bière.

Il sera aussi dégusté entre autres en Italie, aux États-Unis et pour la sixième année consécutive en Chine.

Et d'après les professionnels, les buveurs de vins sur la planète devraient cette année avoir une bonne surprise.

«On a eu très peur de ne pas être à la hauteur du millésime exceptionnel et historique de l'an dernier. D'autant plus que cette année, on a eu une météo en yoyo. Mais heureusement, le mois de septembre a été très beau et le temps a été propice pour la fin de la maturation et les vendanges», s'est félicité Dominique Capart, le président d'Inter Beaujolais.

«Cette année, c'est une vraie friandise. Il est toujours très fruité, on sent les fruits rouges, du cassis, de la framboise, il est croquant et souple en bouche», précise M. Capart.