Les développeurs de Q.U.B.E, un jeu de réflexion à la première personne inspiré de Portal et vendu $15, ont révélé que leur titre a rapporté de l'argent à la fin du week-end qui a suivi sa sortie.

RELAXNEWS

C'est une grande victoire pour les trois jeunes diplômés du studio britannique Toxic Games et de leurs soutiens financiers chez The Indie Fund, un groupe d'investisseurs fondé par des grands noms du développement indé, dont Jonathan Blow (Braid), Ron Carmel & Kyle Gabler (World of Goo) et Kellee Santiago (Flow, Flower et Journey).

Le succès de Q.U.B.E est de bonne augure pour les autres titres financés par The Indie Fund - la version physique de Dear Esther (l'orginal est gratuit sur ModDB) et le jeu de cambriolage en mode furtif Monaco, grand gagnant des prix IGF 2010.

The Indie Fund est connue des studios indés car elle a été fondée par des développeurs, mais il existe d'autres alternatives pour trouver des financements.

Les initiatives de financement au stade alpha (qui précède la version bêta) sont de plus en plus prisées par les développeurs, qui optent pour un modèle payez-pour-jouer (pay-to-play).

Minecraft est le plus connu des titres indé à avoir adopté ce modèle, avec près de 4 millions de joueurs qui ont mis la main au portefeuille avant son lancement officiel en novembre 2011, et d'autres titres indépendants médiatisés ont fait de même: Project Zomboid, Towns, Xenonauts, King Arthur's Gold et Survivors of Ragnarok.

Il est également possible de faire financer des projets de jeux vidéo indépendant par le public, en passant par les services comme KickStarter, RocketHub ou IndieGoGo. Octodad 2, No Time To Explain et le stylet ingénieux pour écrans tactiles XStylus Crayon ont tous été financés de cette façon.