(Montréal) Le directeur de la haute performance de Boxe Canada, Daniel Trépanier, a remis sa démission, dimanche.

Publié le 8 mai
La Presse Canadienne

L’organisation sportive a affirmé par voie de communiqué que son conseil d’administration avait accepté la démission de Trépanier et que celle-ci prenait effet immédiatement.

La Fédération internationale de boxe (IBA) a lancé un examen du travail de Trépanier et de Boxe Canada, plus tôt cette semaine, au milieu des allégations d’une culture toxique au sein de la fédération.

Cette décision est survenue après la publication d’une lettre ouverte à Sport Canada par des dizaines d’athlètes. Cette lettre appelait à une enquête indépendante ainsi qu’à la démission de Trépanier.

Boxe Canada a indiqué qu’elle entamera des discussions avec les organisations sportives provinciales au cours des prochaines semaines afin de former un comité de recherche qui guidera le processus d’embauche d’un nouveau directeur de la haute performance.

Le conseil d’administration de Boxe Canada a également tenu des réunions d’urgence au cours du week-end pour discuter des façons d’améliorer la transparence et la gouvernance de l’organisation.

Le conseil d’administration a réitéré son engagement envers le groupe consultatif de haute performance, qui comprend des représentants des provinces et des entraîneurs de partout à travers le Canada, afin d’assurer la transparence des décisions relatives à la haute performance, y compris la sélection des équipes.

Il a aussi insisté sur la revitalisation du Comité interprovincial/territorial, afin d’assurer une communication et une transparence adéquates entre Boxe Canada et les organisations sportives provinciales.

Il a également été question d’une formation obligatoire sur la sécurité dans le sport pour tous les entraîneurs et le personnel qui s’occupent du programme de haute performance.

Le conseil d’administration souhaite aussi une séparation du rôle du directeur de la haute performance et des responsabilités d’entraîneur ainsi que la création d’un panel national d’experts pour sélectionner l’équipe nationale 2022-23.

Boxe Canada a affirmé avoir été en contact étroit avec le programme À nous le podium et Sport Canada pour soutenir les examens et processus en cours, ce qui correspond à l’engagement d’être plus proactif dans ses communications et à travailler avec les athlètes, les entraîneurs et les autres parties prenantes pour assurer un environnement sécuritaire et inclusif pour tous.

Lisez l’article « La “libération” de Danielle Bouchard »
Lisez l’article « “On doit écouter les athlètes”, déclare la présidente du Comité olympique »