(Stockholm) « La sélection me manque » : à quelques mois de l’Euro, la star suédoise Zlatan Ibrahimovic a adressé mercredi un nouvel appel du pied pour un retour en équipe de Suède, après son début de saison tonitruant en Série A.

Agence France-Presse

« Si tu me le demandes, je vais être honnête : oui, la sélection me manque. Ce n’est pas un secret », affirme l’attaquant de 39 ans de l’AC Milan dans une interview au quotidien suédois Aftonbladet.

« Celui à qui ça ne manque pas, il a déjà fini sa carrière. Et je n’ai pas fini ma carrière », déclare avec son assurance habituelle le natif de Malmö, qui a quitté la sélection après l’Euro-2016.

Pas si catégorique que ça…

Que répondrait-il si l’entraîneur Janne Andersson lui téléphonait pour un retour ? Le joueur est moins catégorique : « Donne-moi du temps, je dois y réfléchir », dit-il à Aftonbladet.

Dans un message diffusé à la presse, l’entraîneur s’est réjoui des propos d’Ibrahimovic et s’est dit prêt à en discuter avec lui.

« Je note que Zlatan s’exprime d’une façon qu’il n’avait pas employée jusqu’à présent. Il est donc naturel que nous ayons une forme de contact prochainement pour en discuter plus en détail », a-t-il déclaré.

« Le prochain rassemblement est en mars donc il y a le temps pour ça », a observé Andersson.

« Zlatan » avait déjà relancé les spéculations sur un possible retour en sélection début novembre.

« Ça fait longtemps »

L’attaquant — au compteur impressionnant de 116 matchs et 62 buts en sélection — avait mis sur les réseaux sociaux une photo de lui, maillot de la Suède sur le dos et brassard de capitaine au bras, accompagnée de l’intrigante phrase « Ça fait longtemps ».

Sans Zlatan, la Suède a atteint les quarts du Mondial-2018. Et s’est qualifiée directement pour l’Euro-2020, repoussé à juin et juillet 2021 pour cause de COVID-19. Elle y affrontera dans son groupe au 1er tour l’Espagne, la Pologne et la Slovaquie.

L’équipe sort toutefois d’une mauvaise campagne en Ligue des nations (1 victoire et 5 défaites), sanctionnée d’une relégation.

À bientôt quarante ans, Ibrahimovic est lui dans une forme exceptionnelle : avec dix buts en seulement six matchs disputés, il est en tête du classement des buteurs en Série A, deux buts devant Cristiano Ronaldo.

Sa blessure à la cuisse gauche à Naples ce week-end, après un nouveau doublé avec Milan, « ce n’est rien de grave. Juste une ou deux semaines » d’absence, précise-t-il à Aftonbladet.

Ibrahimovic vient aussi d’être sacré mardi soir meilleur joueur suédois de l’année, pour la 12e fois.