L'attaquant des Predators de Nashville Austin Watson purgera une suspension de 27 matchs sans solde après avoir été accusé de violence conjugale.

Publié le 12 sept. 2018
ASSOCIATED PRESS

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, l'a annoncé mercredi, après avoir mené une enquête et avoir rencontré Watson la semaine dernière. La LNH a déclaré qu'il avait eu une « conduite inacceptable à l'extérieur de la patinoire ».

En juin dernier, la police de Franklin avait arrêté le joueur des Predators, l'accusant d'avoir agressé sa conjointe à la suite d'une dispute dans une station-service. Watson avait fini par admettre qu'il l'avait effectivement bousculée.

« J'ai déterminé qu'il [Watson] s'est engagé dans une confrontation physique avec sa partenaire », a expliqué Bettman dans un communiqué émis par la LNH. « Le verdict d'aujourd'hui est conséquent avec la position adoptée par la LNH, qui ne tolérera pas ce genre de conduite. »

La LNH n'a pas de politique automatique pour les incidents du genre et a choisi de juger cet incident de façon individuelle. Le défenseur des Kings de Los Angeles Slava Voynov est présentement suspendu indéfiniment pour une situation similaire survenue en 2014.