(Helsinki) Le Danemark a surpris le Canada 3-2 au Championnat du monde de hockey, lundi, une première en 73 ans.

Mis à jour le 23 mai
La Presse Canadienne

Le filet de Mathias Bau en supériorité numérique avec 7 : 49 à écouler au match a creusé l’écart à 3-1 en faveur des Danois, au palais des glaces de Helsinki.

Ryan Graves a complété la marque avec 3 : 51 à jouer, puisque les Canadiens n’ont pu trouver le fond du filet après avoir retiré le gardien Chris Driedger à la faveur d’un sixième patineur.

Le Canada et le Danemark sont à égalité à 4-2 au troisième rang du groupe A, derrière la Suisse (6-0) et l’Allemagne (5-1).

Les quatre premières équipes de chaque groupe accéderont aux quarts de finale.

Les représentants de l’unifolié compléteront la phase préliminaire contre la France (1-1-0-4), tandis que les Danois ont rendez-vous avec la Slovaquie (3-3) mardi.

« Il faut lever notre chapeau aux Danois. Ils ont bien joué et ont été très bons défensivement, mais on doit trouver des façons de compter des buts et batailler devant le filet pour créer des occasions de marquer », a mentionné l’attaquant québécois Nicholas Roy.

« On doit se regrouper dès maintenant. On a un autre match demain, donc on va étudier les séquences vidéo et voir où on peut s’améliorer. On doit être prêts à jouer demain, car le tournoi n’est pas fini », a-t-il ajouté.

Le Danemark était déjà passé bien près de vaincre le Canada, en 2003, après avoir pris les commandes 2-1 à mi-chemin du match, avant de se contenter d’un match nul de 2-2.

« On doit se rendre compte que chaque équipe voudra faire de son mieux contre nous, a expliqué l’entraîneur-chef canadien Claude Julien. On a peut-être manqué de préparation en première période, on a accusé un retard de deux buts et on a dû jouer du hockey de rattrapage.

« En troisième, les Danois jouaient avec l’énergie du désespoir et bloquaient les tirs et les corridors de tirs, voulant tout faire pour gagner. C’est important pour nous d’en faire autant si on souhaite être les champions à la fin du tournoi. Notre groupe doit jouer avec plus d’urgence, ce qu’on peut faire. Si on y arrive, tout ira bien », a poursuivi l’ex-entraîneur du Canadien de Montréal.

Sebastian Dahm a effectué 29 arrêts devant le filet danois, tandis que Driedger a repoussé 21 tirs dans la défaite.

Markus Lauridsen et Peter Regin ont complété la marque pour le Danemark. Maxime Comtois a aussi noirci la feuille de pointage pour le Canada.

Lors du premier duel de l’histoire entre les deux pays, au Mondial de 1949, le Canada avait rossé le Danemark 47-0. Les 11 joueurs de la formation canadienne avaient tous réussi un tour du chapeau, et Jim Russell avait terminé la partie avec huit filets.

Dans les autres matchs à l’affiche lundi, le Kazakhstan a disposé de l’Italie 5-2, la République tchèque a surpris les États-Unis 1-0 et l’Autriche a pris la mesure de la Grande-Bretagne 5-3.