La carrière universitaire de Jordan Harris est officiellement terminée. Et sa carrière professionnelle pourrait s’amorcer rapidement.

Mis à jour le 25 mars
Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Les Huskies de l’Université Northeastern se sont en effet inclinés 2-1 en prolongation, vendredi, devant Western Michigan. Les Huskies et Harris sont ainsi éliminés et leur saison est terminée.

Les yeux se tournent donc vers Harris, ce défenseur que le Tricolore a repêché au 71rang en 2018. Selon une source au fait des négociations, le dossier devrait se régler « d’ici deux jours » et il s’agira d’une entente entre Harris et le Canadien.

Si tel est le cas, Harris signerait un contrat de recrue de deux ans. En jouant dès cette saison, il écoulerait immédiatement la première des deux années et serait donc admissible à un nouveau contrat en 2023.

Pour l’heure, la direction du Canadien préfère le laisser digérer la fin de saison avec ses coéquipiers. Harris était le capitaine des Huskies et il a joué avec eux les quatre dernières saisons.

Harris, 21 ans, a inscrit 20 points (5 buts et 15 passes) en 38 matchs cette saison.

En point de presse avec les médias sur place après le match, l’entraîneur-chef des Huskies, Jerry Keefe, a été questionné sur l’apport des joueurs de quatrième année, et a livré un vibrant hommage à Harris.

« Commençons par notre capitaine. Personne n’investit plus de temps et d’effort que lui au quotidien, a lancé Keefe. Dans sa préparation, que ce soit en faisant quelques répétitions de plus au gym ou en tirant des rondelles. Il veut devenir un joueur de hockey. Quand ton capitaine travaille aussi fort, les autres suivent. C’est incroyable de voir à quel point il travaille fort. »

Pas de séries à Laval

Il faudra maintenant voir quel sera le calendrier pour la suite des choses. Le Tricolore joue à Montréal ce samedi, et part ensuite pour un voyage de quatre matchs, avant de revenir en ville après le match du 2 avril. Harris pourrait donc rejoindre l’équipe directement sur la route, ou la retrouver au retour à Montréal.

Il faudra aussi voir comment son intégration sera gérée. Dans le cas de Justin Barron, par exemple, le Tricolore a préféré le laisser de côté plutôt que de l’envoyer dans la mêlée dès jeudi, contre les puissants Panthers de la Floride. Or, la semaine prochaine, le Canadien affrontera coup sur coup les Panthers, les Hurricanes et le Lightning, trois des grosses pointures dans l’Est, à l’étranger de surcroît, avant de revenir à jouer à domicile contre les Sénateurs.

Il restera 13 matchs à la saison du Tricolore une fois ce voyage de quatre rencontres terminé.

Notons qu’il ne pourra pas participer aux séries avec le Rocket de Laval même s’il termine la saison dans les rangs professionnels, puisqu’il ne faisait pas partie de la formation du Rocket lundi dernier, à la date limite des transactions dans la LNH. En fait, il pourrait participer aux séries de la Ligue américaine s’il signait une entente valide dans la Ligue américaine seulement. Mais en le faisant, il renoncerait à écouler la première année de son contrat de recrue, un scénario qui apparaît improbable.

Si Harris souhaite poursuivre sa saison en mai, il pourrait toujours avoir une option à l’international, cependant, puisque le Championnat du monde 2022 aura lieu en Finlande à compter du 13 mai. Harris était passé bien près de participer aux Jeux olympiques l’hiver dernier ; il était l’un des deux remplaçants de l’équipe en défense. En cas d’empêchement de dernière minute pour un des défenseurs, il aurait représenté son pays aux Jeux. Harris est donc sur l’écran radar de sa fédération nationale.

En plus de Harris, un autre espoir du Canadien, Jayden Struble, voit aussi sa saison prendre fin. Ce dernier, qui est également un défenseur gaucher, a toutefois une année de plus d’admissibilité à l’université. Il pourrait donc retourner disputer une quatrième saison à Northeastern l’an prochain. Ce sera également un dossier à suivre dans les prochains jours.

C’est Luke Grainger, un joueur natif de Montréal, qui a donné la victoire à Western Michigan en interceptant une tentative de passe du gardien québécois Devon Levi derrière le but. Levi a plongé de façon spectaculaire pour empêcher Grainger de marquer, et les officiels ont dû visionner la reprise vidéo pour confirmer que la rondelle avait traversé la ligne rouge.