Larry Landon était heureux de voir deux joueurs récemment rappelés de la Ligue américaine de hockey (LAH) trouver le fond du filet à leurs débuts dans la LNH. Et pour ajouter à son plaisir, ils ont réussi leur exploit contre une équipe qui comptait un joueur ayant évolué au sein de la Ligue de la côte Est (ECHL).

Publié le 30 déc. 2021
Stephen Whyno Associated Press

« C’est merveilleux à voir », affirme le directeur général de l’Association des joueurs de hockey professionnel.

« C’est excellent pour les joueurs. Tout le monde aspire à atteindre la LNH, et que ce soit à cause de la pandémie ou non, ils ont eu une opportunité de jouer et d’afficher leurs aptitudes. »

Bien sûr, quelqu’un a dû remplacer ces joueurs dans les ligues mineures, et avec le retour des escouades de réserve dans la LNH, dans la foulée d’une hausse des cas de la COVID-19, on note un effet domino qui touche l’ensemble du hockey en Amérique du Nord.

Comme la saison dernière, les équipes de la LNH peuvent maintenant ajouter jusqu’à six joueurs au sein de leur escouade de réserve pour se prémunir contre d’autres reports de matchs à cause du virus et pour s’assurer de compter sur 18 patineurs et deux gardiens de but.

Ça signifie presque 200 places disponibles parmi les formations de la LAH qui, en retour, vont aller piger parmi les clubs qui composent la ECHL.

Selon Scott Howson, président et directeur général de la LAH, l’effet domino est bel et bien présent.

« Il faut composer avec, et nos équipes font du bon travail afin de trouver des joueurs de remplacement et disputer les matchs qu’ils sont admissibles à jouer. »

À l’issue de la journée de mercredi, la LAH avait reporté 64 parties et la ECHL, 14. Et le nombre requis de joueurs en santé est plus bas dans ces deux ligues que dans la LNH : environ 15 patineurs et deux gardiens dans la Ligue américaine, et 13 patineurs et deux gardiens dans la ECHL.

Or, lors des trois journées qui ont suivi le retour des escouades de réserve dans la LNH, dimanche des clubs de la LAH ont rappelé un total de 55 joueurs de la ECHL.

« Lorsque vous ouvrez le robinet à plein régime, ça crée un problème », affirme le commissaire de la ECHL, Ryan Crelin.

Sans pouvoir prédire combien de temps la situation actuelle pourrait durer, Landon note que les joueurs ne peuvent pas rester plus de 20 jours consécutifs dans l’escouade de réserve.

Il a aussi fait remarquer que, pour l’instant, l’escouade de réserve a été mise en place jusqu’à la pause du match des étoiles de la LNH, au début de février, bien que la mesure pourrait être prolongée.

Lors de la saison abrégée de 2021, des escouades de réserve pouvant compter jusqu’à huit joueurs, avec au moins un gardien, ont été utilisées ce qui a également compliqué les choses pour la Ligue américaine. Plusieurs équipes de la ECHL avaient choisi de ne pas jouer lors de cette campagne.