Les Flyers de Philadelphie veulent « rebâtir » leur « identité ». Et malheureusement pour l’entraîneur-chef Alain Vigneault et son adjoint Michel Therrien, cette recherche de solutions ne passera pas par eux.

Mis à jour le 6 déc. 2021
Jean-François Téotonio
Jean-François Téotonio La Presse

Les Flyers ont congédié les deux hommes, lundi.

Après une huitième défaite de suite dimanche, une cinglante dégelée de 7-1 face au Lightning de Tampa Bay, le président des opérations hockey et directeur général des Flyers, Chuck Fletcher, sentait que le temps était venu de procéder à un changement.

« On avait complètement perdu notre chemin », a-t-il commenté en visioconférence, lundi.

PHOTO YONG KIM, THE PHILADELPHIA INQUIRER

Chuck Fletcher, président des opérations hockey et directeur général des Flyers de Philadelphie

« On doit se forger une nouvelle identité et apprendre à jouer au hockey de la bonne façon. »

Mike Yeo, qui était l’un des adjoints de Vigneault, a été nommé entraîneur-chef par intérim de l’équipe.

« Notre processus n’a pas été bon depuis le début de la saison, a ajouté Fletcher. J’ai demandé à Mike de prendre la place. C’est un gars qui aime les détails et il a eu du succès dans cette ligue. »

C’est que Yeo a vécu une situation similaire lorsqu’il a remplacé Ken Hitchcock à la barre des Blues de St. Louis, en février 2017. Il avait permis à l’équipe de remonter la pente et de se qualifier pour les séries éliminatoires. Elle s’était finalement inclinée au deuxième tour devant les Predators de Nashville.

PHOTO YONG KIM, THE PHILADELPHIA INQUIRER

Mike Yeo, qui était l’un des adjoints d’Alain Vigneault, a été nommé entraîneur-chef par intérim des Flyers.

« Mon expérience à St. Louis pourra m’aider cette année, a souligné Yeo lundi. J’étais un adjoint qui avait pris les rênes de l’équipe cette saison-là. On avait été capables de se diriger dans la bonne direction et de construire un jeu qui nous a permis de nous rendre au deuxième tour. »

« Je pourrai me baser sur cette expérience. »

Avec 20 points, les Flyers figurent présentement au septième rang de la division Métropolitaine (8-10-4) et à la 24position au classement de la LNH. Ils affronteront dès lundi soir l’Avalanche du Colorado, à domicile.

Si Mike Yeo concède qu’il est trop tôt lundi pour que des changements soient instaurés dans le jeu des Flyers, il maintient qu’ils « ne doivent pas être une équipe facile à contrer ».

« Il y a beaucoup d’équipes qui ne sont pas nécessairement les plus dures physiquement, mais elles sont difficiles à affronter. On va défendre, on va plaquer, on jouera du hockey organisé offensivement. »

« J’aime que l’on passe du temps en zone offensive et que l’on reprenne possession de la rondelle rapidement si on la perd », ajoute le nouvel entraîneur-chef.

« Une nouvelle voix était nécessaire »

Vigneault avait signé un contrat de cinq ans en 2019, qui lui rapportait 5 millions de dollars par saison. Il empochera donc ce salaire pendant encore deux ans et demi.

Sous son règne, les Flyers ont participé une fois aux séries, celles de 2019-2020. Leur parcours s’était terminé au deuxième tour face aux Islanders de New York, après avoir éliminé le Canadien de Montréal en six matchs au premier tour.

« Alain Vigneault est un bon entraîneur, a expliqué Fletcher. Michel Therrien aussi, en plus d’être un bon ami. Mais nous devions effectuer un changement et jouer différemment, et c’était le bon moment de le faire. […] On doit aider nos gars à mieux jouer. Une nouvelle voix était nécessaire. »

Vigneault montre une fiche de 74-55 en 148 matchs de saison régulière avec Philadelphie, à laquelle s’ajoutent ses 10 victoires en 16 matchs de séries éliminatoires.

Il avait précédemment dirigé les Rangers de New York pendant cinq ans (2013-2018) ainsi que les Canucks de Vancouver pendant sept ans (2006-2013). Le Québécois avait mené ces deux équipes à la finale de la Coupe Stanley, sans pourtant remporter le précieux trophée.

Yeo retrouve quant à lui le rôle d’entraîneur-chef après son congédiement par les Blues en 2019. Le natif de Toronto avait aussi été à la barre du Wild du Minnesota pendant cinq ans, de 2011 à 2016.

Il devient le sixième entraîneur-chef des Flyers en sept ans, après Peter Laviolette, Craig Berube, Dave Hakstol, Scott Gordon et Vigneault.