Avant chaque match à domicile cette saison, et ce, à compter de samedi, le Canadien de Montréal présentera un message de reconnaissance territoriale « en l’honneur des contributions passées, présentes et futures des peuples autochtones ».

Katherine Harvey-Pinard
Katherine Harvey-Pinard La Presse

L’organisation en a fait l’annonce par voie de communiqué, samedi, à quelques heures de son match d’ouverture à domicile. C’est l’annonceur officiel du CH, Michel Lacroix, qui lira le texte de reconnaissance des terres.

« La reconnaissance territoriale permet de reconnaître les Premiers Peuples sur les territoires traditionnels desquels nous vivons et œuvrons, a-t-elle indiqué. La reconnaissance territoriale est en elle-même une marque d’hommage et de respect envers les peuples autochtones. Elle atteste de leur présence tant historique qu’actuelle. »

« La reconnaissance et le respect sont indispensables à l’établissement de relations saines et réciproques avec les populations autochtones et à la poursuite du processus de réconciliation », a-t-elle ajouté.

Le Tricolore a mentionné avoir reçu des conseils ainsi que le soutien du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or dans la mise sur pied de cette initiative.

Elle a d’ailleurs fait savoir que plusieurs autres initiatives en ce genre étaient prévues cette saison « pour reconnaitre, honorer et soutenir les Premières nations et les communautés autochtones locales ». Entre autres, une cérémonie d’avant-match plus formelle est planifiée plus tard cette saison. Celle-ci coïncidera avec le retour de Carey Price, qui s’est absenté de l’équipe pour une période indéterminée depuis son entrée dans le programme d’aide de la LNH et de l’Association des joueurs.

L’organisation veut permettre au gardien vedette du CH, natif d’Anahim Lake en Colombie-Britannique et qui a « des liens étroits avec ses racines autochtones », d’assister à la cérémonie.

Le Canadien affronte les Rangers de New York, samedi à 19 h, dans le cadre de son match d’ouverture au Centre Bell. L’équipe, qui s’est inclinée à ses deux premiers matchs de la saison, sera en quête d’une première victoire.

Le texte de la reconnaissance des terres

« Les Canadiens de Montréal souhaitent reconnaitre les Kanien’keha : ka, également connus comme la Nation Mohawk, pour leur hospitalité sur le territoire traditionnel et non cédé où nous sommes réunis aujourd’hui. Tiohtiá : ke/Montréal est historiquement connu comme un lieu de rassemblement pour les Premiers Peuples. Aujourd’hui, Montréal accueille une population diversifiée d’Autochtones et d’autres peuples. C’est dans le respect des liens avec le passé, le présent et l’avenir que nous reconnaissons les relations actuelles que nous entretenons avec les Autochtones et les autres peuples de la communauté où nous avons le privilège de jouer depuis plus de cent ans. »