(Denver) L’Avalanche du Colorado a ajouté un peu de tonus à sa formation en allant chercher d’une certaine façon un garde du corps de six pieds, cinq pouces.

Pat Graham Associated Press

Parmi les tâches que devra remplir le défenseur Kurtis MacDermid — défendre les joueurs étoiles Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen, Cale Makar et compagnie contre les agresseurs adverses.

Reconnue pour sa vitesse et son talent, l’Avalanche a ressenti le besoin d’ajouter du muscle à sa formation après avoir été éliminée au deuxième tour dans une troisième saison d’affilée. Même si elle a remporté le trophée des Présidents remis à la meilleure équipe en saison régulière en 2020-21, l’Avalanche a plié l’échine devant les Golden Knights de Vegas — une équipe plus robuste, plus aguerrie.

Ce ne sera peut-être plus le cas — pas avec leur nouvel homme fort.

MacDermid a été acquis du Kraken de Seattle en retour d’un choix de quatrième tour. Ce poids lourd a accumulé 151 minutes de pénalité en 118 parties en carrière dans la LNH.

« Ce sera très dissuasif, quand des équipes décideront de jouer du coude et d’intimider nos gars, a évoqué l’entraîneur-chef Jared Bednar. Ça va nous aider. »

Surtout en séries éliminatoires. L’Avalanche menait 2-0 dans sa série contre les Golden Knights avant de perdre quatre matchs de suite. Elle était privée de Nazem Kadri, qui purgeait une suspension de huit parties pour un coup à la tête survenu pendant la série contre les Blues de St. Louis.

« Nous avons perdu à cause de leur robustesse, c’est ce qui s’est produit selon moi, a mentionné Rantanen. Le hockey en séries éliminatoires, ce n’est pas la même chose qu’en saison régulière. »