C’est un Carey Price frais et dispos qui va sauter sur la patinoire ce jeudi à Brossard, alors que les joueurs du Canadien vont amorcer les entraînements sur glace en ce début de camp.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

« Je me sens bien », a déclaré le gardien du Canadien mercredi soir, lors d’un évènement caritatif au profit de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal.

« Ç’a été une saison morte intéressante, mon programme de remise en forme progresse bien. Je ne suis pas encore à 100 % de mes capacités, mais je m’en approche. »

Price, on le rappelle, a terminé la dernière saison en jouant malgré de nombreuses blessures lors des séries éliminatoires, entre autres à une hanche et à un genou. Il a d’ailleurs été opéré à un genou au mois de juillet à New York.

« C’est ma passion pour le jeu ; en tant que joueurs de hockey, on est capables de composer avec la douleur, a-t-il ajouté. Quand on ressent de la douleur, c’est souvent le corps qui dit qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

« Mais ce n’est pas seulement moi ; en séries, tous les joueurs sont prêts à se sacrifier pour atteindre leur but… Shea [Weber] n’a pas seulement joué blessé, il a joué sérieusement blessé. »

Le temps qui passe…

Pendant que l’avenir du défenseur est clairement compromis – Weber ne devrait pas jouer de la saison, à moins d’un énorme revirement de situation –, celui de Price commence tout de même à inquiéter certains de ses partisans, qui se demandent s’il aura un jour l’occasion d’atteindre le plus haut des sommets, ou s’il finira par manquer de temps.

C’est encore plus vrai pour lui maintenant, surtout après être passé si près le printemps dernier.

C’est une nouvelle saison et ce sont de nouveaux défis. On sait qu’on doit être meilleurs et qu’il y a du travail à faire.

Carey Price

Enfin, Price a raconté que la possibilité qu’il doive déménager à Seattle au cours de l’été lui a effleuré l’esprit.

« Ce repêchage de l’expansion pour le Kraken a été un moment difficile pour quelques joueurs… On a été laissés sans protection à ce repêchage, mais dans mon cas, je ne croyais pas vraiment aux chances que je sois repêché, surtout avec mon opération qui approchait.

« Sauf qu’il y a eu des rumeurs quand même à cet effet et j’y pensais un peu. Mais ce n’est pas arrivé et je suis content d’être ici pour le reste de ma carrière. »