(Toronto) En paraphant une entente sur une étonnante offre hostile, Jesperi Kotkaniemi et les Hurricanes de la Caroline ont sorti la Ligue nationale de hockey de sa torpeur de la fin de l’été.

Joshua Clipperton La Presse Canadienne

L’audacieuse manœuvre visant à arracher de Montréal, avec une offre de contrat d’un an d’une valeur de 6,1 millions US, un joueur autonome avec compensation, et l’éventuelle décision du Canadien de laisser aller son jeune joueur de centre, ont étonné bien des gens.

Tyler Toffoli est de ceux qui ont probablement dû lire la dépêche au moins deux fois avant d’y réagir.

« J’ai trouvé que toute cette situation avait été bizarre », a déclaré l’ailier de 29 ans du Tricolore, cette semaine, dans le cadre de la tournée médiatique organisée conjointement par la LNH et l’Association des joueurs de la LNH, à Toronto.

« Toute cette situation a été étrange. »

En décidant de ne pas égaler l’offre, le Canadien a reçu les choix de première et de troisième ronde des Hurricanes en 2022.

Kotkaniemi, un Finlandais de 21 ans, n’a jamais répondu aux attentes avec le Canadien.

En 2019-2020, il a été cédé aux mineures et en 2020-2021, une saison réduite à 56 parties à cause de la pandémie du coronavirus, il a été limité à cinq buts et 20 points. Cette production de Kotkaniemi l’an dernier a rendu l’offre de contrat des Hurricanes encore plus étonnante.

Kotkaniemi, dont le potentiel demeure élevé, a ajouté cinq buts et trois aides en 19 rencontres des séries éliminatoires, durant lesquelles le Canadien a causé une vive surprise en atteignant la finale face au Lightning de Tampa Bay.

Toutefois, il a été laissé de côté lors du premier match de la ronde initiale, et de nouveau lors des quatrième et cinquième rencontres de la finale.

« Les choses sont ce qu’elles sont […] Vous n’allez pas refuser 6 millions », a fait remarquer Toffoli, qui a mené le Canadien avec 28 buts et 44 points après avoir signé un contrat de quatre ans, d’une valeur de 17 millions à titre de joueur autonome avant le début de la dernière saison.

« C’est malheureux, mais nous devons aller de l’avant. »

Nick Suzuki croyait que lui et Kotkaniemi deviendraient des pierres d’assise de l’équipe à la position de centre pendant une décennie ou davantage.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki

« C’est de cette façon que les affaires fonctionnent, je suppose », a déclaré le centre de 22 ans, qui a récolté 41 points pendant la saison et 16 autres pendant les séries éliminatoires.

« Il y a tellement de mouvement dans la ligue, c’est difficile de garder tout le monde ensemble pendant une longue période.

« Les offres hostiles font partie du mode d’affaires. »

Toffoli a au moins rendu hommage aux Hurricanes pour avoir attiré l’attention.

« Les gens qui ne suivent pas le hockey ont remarqué », a-t-il noté. « Ç’a fait croître le sport. Pendant une semaine, tout le monde parlait de hockey. »

Le Canadien, qui a aussi perdu les services de Phillip Danault, qui a accepté une offre de contrat des Kings de Los Angeles à titre de joueur autonome, a réagi rapidement en faisant l’acquisition du joueur de centre Christian Dvorak en retour de deux choix au repêchage.

« (Bergevin) a posé un excellent geste en ajoutant Dvorak », estime Toffoli. « J’ai toujours trouvé que c’était difficile de jouer contre lui lorsque j’évoluais avec Los Angeles. Je suis excité de voir ce qu’il va apporter. »

Le Canadien ne pourra pas compter sur son capitaine Shea Weber (pied/cheville) la saison prochaine — la carrière du vétéran défenseur pourrait être terminée à cause de sa blessure.

Par ailleurs, Suzuki croit comprendre que le gardien Carey Price, qui a été opéré à un genou, aura reçu le feu vert lorsque s’amorcera le camp d’entraînement la semaine prochaine.

Le Canadien est allé chercher du renfort en défensive avec l’ajout de David Savard et a fait signer des contrats aux attaquants Mathieu Perreault et Cédric Paquette. De plus, Jonathan Drouin devrait revenir avec l’équipe après l’avoir quittée pour des raisons personnelles vers la fin d’avril.

« Nous avons perdu quelques éléments, mais je pense que nous avons ajouté d’excellents joueurs », a déclaré Suzuki. « Nous sommes dans une position pour être compétitifs. »

S’ils le sont, ce sera sans Kotkaniemi, dont la première escale au Centre Bell dans l’uniforme des Hurricanes doit avoir lieu le 21 octobre.

« J’étais content pour lui », a affirmé Suzuki. « C’est une offre difficile à refuser, bien sûr. C’est dur de le voir partir, mais nous lui souhaitons tout ce qu’il y a de mieux. Ça va être amusant de jouer contre lui. »