La formation nationale a remporté un troisième match en autant de sorties au Championnat mondial de hockey féminin en blanchissant les Suisses au compte de 5-0, mardi soir, à l’aréna WinSport de Calgary. Cette victoire pourrait toutefois s’avérer coûteuse pour la troupe de Troy Ryan qui a perdu les services de Marie-Philip Poulin en troisième période.

info@sportcom.qc.ca Sportcom

Les Canadiennes ont bien amorcé le duel et ont obtenu plusieurs bonnes chances de marquer lors du premier vingt. La gardienne suisse Andrea Brändli s’est cependant montrée intraitable devant son filet, stoppant les 21 lancers dirigés vers elle pour préserver l’égalité.

Les choses ont débloqué en deuxième période pour les représentantes de l’unifolié qui ont compté quatre buts. Lors d’un désavantage numérique, Emily Clarke a récupéré un retour de lancer de sa coéquipière Blayre Turnbull pour inscrire son premier but du tournoi et donner les devants à son équipe qui n’a plus jamais regardé derrière.

Jaime Bourbonnais et Natalie Spooner ont enchaîné avec deux buts en l’espace de 17 secondes pour accentuer l’avance à 3-0. Mélodie Daoust, qui avait précédemment obtenu une passe sur le but de Spooner, en a rajouté avant la fin de la période en faisant dévier un tir de la pointe derrière Brändli, impuissante contre l’attaque canadienne.

La domination s’est poursuivie dès la reprise du jeu, alors que Spooner a inscrit son deuxième du match sur des aides d’Ella Shelton et Mélodie Daoust après seulement une minute de jeu.

Saskia Maurer s’est ensuite amenée en relève à Brändli et a bloqué les 17 lancers auxquels elle a fait face.

Auteure d’une mention d’assistance plus tôt dans la partie, Marie-Philip Poulin a quitté la rencontre en milieu de troisième période. La capitaine du Canada a été atteinte d’un tir au niveau du thorax lors d’un double désavantage numérique et a retraité au vestiaire en douleur. Son état de santé sera réévalué au cours des prochaines heures.

Gardienne partante lors des deux premiers affrontements du Canada, la Québécoise Ann-Renée Desbiens a été laissée de côté pour ce match. L’Albertaine Emerance Maschmeyer a quant à elle été parfaite sur 12 lancers.

Les Canadiennes feront face à leur plus gros défi du tournoi jeudi. Elles affronteront alors les Américaines, également invaincues depuis le début de la compétition, dans un duel où le premier rang du groupe A sera à l’enjeu.