Il a beau avoir entretenu de saines rivalités avec les Olympiques de Gatineau du temps qu’il était à Rouyn-Noranda, de même qu’avec son dernier employeur, les 67’s d’Ottawa, André Tourigny a toujours admiré leur ancien entraîneur Pat Burns.

Marc Brassard Le Droit

Avant même de savoir qu’il serait embauché par les Coyotes de l’Arizona pour faire le saut dans la LNH comme entraîneur-chef, l’homme de hockey, originaire de la Mauricie, a été flatté d’être invité à assurer la présidence de la septième édition du tournoi de golf de la Fondation Pat-Burns, tenu vendredi au club Le Sorcier, à Gatineau.

Lisez la suite sur le site du Droit