(Buffalo) Les représentants de Jack Eichel ont publié un communiqué, vendredi soir, dans lequel il était écrit que « le processus ne fonctionnait pas », ouvrant davantage un fossé de plus en plus profond entre le capitaine des Sabres de Buffalo et l’équipe.

John Wawrow La Presse Canadienne

Dans un courriel à The Associated Press, les agents Peter Fish et Peter Donatelli ont contredit le directeur général des Sabres, Kevyn Adams. Ils ont affirmé que l’équipe allait à l’encontre de la recommandation de leur propre personnel médical en déterminant qu’une intervention chirurgicale était nécessaire pour réparer une hernie discale qui a laissé Eichel à l’écart pendant les deux derniers mois de la saison.

Les agents ont aussi écrit qu’ils s’attendaient pleinement à ce qu’Eichel soit échangé avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes de la LNH, mercredi dernier.

Ils ont noté qu’Eichel serait prêt pour le début de la saison s’il était autorisé à subir une intervention chirurgicale et ont ajouté que « des demandes répétées ont été faites auprès des Sabres depuis le début du mois de juin, mais en vain. Ce processus empêche Jack de jouer dans la LNH et ça ne fonctionne pas ».

Les Sabres ont refusé de répondre.

Ce communiqué a été publié seulement un jour après qu’Adams eut discuté du statut d’Eichel lors d’une conférence de presse pour mettre à jour l’état de l’équipe, à la suite de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Adams a indiqué qu’il n’y avait aucun changement de la part du personnel médical des Sabres en déconseillant à Eichel d’avoir une intervention qui n’a jamais été effectuée sur un joueur de la LNH. Adams a ensuite ajouté que les Sabres contrôlent l’avenir d’Eichel, car il est toujours sous contrat, et qu’il ne ressentait aucune pression pour conclure un échange.

« S’il y a une transaction possible et que nous avons l’impression de faire la bonne chose pour les Sabres, car nous avons le sentiment que ça nous aiderait à nous améliorer, nous serions ouverts à celle-ci, a exprimé Adams. Nous ne sommes pas dans une position de poser un geste simplement pour le fait de poser ce geste. Ça ne fait aucun sens. »

La querelle entre les Sabres et Eichel continue de s’intensifier depuis que le capitaine a révélé en mai ce qu’il a appelé « une déconnexion » avec l’équipe sur la façon de traiter sa blessure. Il a dit que le désaccord le conduisait à remettre en question son avenir avec l’équipe.

Les deux parties avaient convenu de reporter la possibilité d’une intervention chirurgicale jusqu’au début du mois de juin pour voir si la blessure guérirait d’elle-même grâce à la rééducation. Les agents d’Eichel ne sont pas d’accord avec les Sabres sur ce qui s’est passé une fois ce délai écoulé.

« Après l’expiration de la période convenue et prescrite pour la rééducation conservatrice, le personnel médical des Sabres a déterminé qu’une intervention chirurgicale était nécessaire, ont fait savoir les agents. Notre camp avait l’impression que le spécialiste des Sabres était d’accord avec l’intervention chirurgicale de remplacement du disque artificiel jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas. »

Eichel est le visage de l’équipe et il lui reste cinq années de contrat à écouler. Il avait signé un pacte de huit ans et 80 millions US.

PHOTO JEFFREY T. BARNES, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Jack Eichel

Adams n’a pas exclu l’idée d’échanger Eichel depuis la mi-mars et il a passé le dernier mois à reconnaître qu’il tentait de l’échanger.

Adams supervise une reconstruction majeure des Sabres, qui ont terminé au dernier rang du classement pour une quatrième fois en huit saisons. Ils n’ont pas participé aux séries depuis 10 ans, ce qui égale un record de la LNH. Adams se concentre à reconstruire l’équipe avec des jeunes et en échangeant les joueurs qui ne souhaitent plus jouer à Buffalo.

Le changement de garde s’est amorcé le week-end dernier, quand les Sabres ont échangé le défenseur Rasmus Ristolainen aux Flyers de Philadelphie et l’attaquant Sam Reinhart aux Panthers de la Floride.

En échouant dans sa tentative d’échanger Eichel, Adams a déclaré jeudi qu’il ne considérerait pas cette situation comme une distraction si le capitaine était toujours au sein de l’équipe au début du camp d’entraînement.

« Je ne m’inquiète pas des distractions. Je suis concentré à faire ce qui est bien pour les Sabres, a exprimé Adams. C’est pourquoi je retire l’émotion de ce travail. Je regarde ce qui est le mieux pour nous afin d’aller de l’avant. Si quelque chose fait du sens pour nous, nous le ferons. »