Phillip Danault a pris sa décision : il va aller tenter sa chance sur le marché des joueurs autonomes.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

C’est ce que son agent Don Meehan a confirmé à La Presse mardi matin.

Danault, qui a déjà mis en vente sa maison de Carignan, souhaitait obtenir une offre du Canadien au terme de la saison, mais de toute évidence, les discussions entre les deux parties n’ont mené à rien.

Cela vient donc signifier que le joueur de 28 ans va attendre l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mercredi à midi, avant de prendre une décision concernant son futur immédiat.

Danault a complété les dernières séries éliminatoires avec une récolte de 1 but et 3 passes en 22 matchs, mais le monde du hockey a très bien remarqué combien il a excellé en muselant les meilleurs éléments offensifs adverses.

Entre autres, l’attaquant Auston Matthews, des Maple Leafs de Toronto, avait eu de très bons mots à son endroit à la fin de la victoire du Canadien sur son équipe au premier tour des séries.

De toute évidence, la direction du Canadien et le clan Danault n’ont jamais été en mesure de s’entendre sur la valeur du joueur québécois, qui vient de compléter la saison 2021 à un salaire de 3,2 millions de dollars.

En début de saison, Danault aurait dit non à une proposition du Canadien, une prolongation de contrat de six ans et de 30 millions de dollars, soit une valeur annuelle de 5 millions. Les deux parties n’ont pas été en mesure de combler l’écart par la suite.

Danault s’est amené avec le Canadien lors de la saison 2015-16, suite à une transaction avec les Blackhawks de Chicago. Il avait été le premier choix des Blackhawks, le 26e au total, lors du repêchage de 2011.