Marc Bergevin est finaliste pour l’obtention du titre du directeur général par excellence de la LNH, a révélé la Ligue jeudi matin. Le patron du Canadien de Montréal est en lice pour le trophée Jim-Gregory aux côtés de Lou Lamoriello, des Islanders de New York, et de Bill Zito, des Panthers de la Floride.

Simon-Olivier Lorange
Simon-Olivier Lorange La Presse

C’est la troisième fois que le Québécois est nommé pour ce prix depuis son arrivée à Montréal en 2012. Le gagnant sera dévoilé le 21 juin prochain.

Cette reconnaissance est particulièrement représentative de la réputation des nommés puisqu’elle est remise à la suite d’un vote des autres DG de la ligue et d’un groupe d’administrateurs ainsi que d’un groupe de représentants des médias. Contrairement aux autres trophées individuels, le parcours des équipes en séries éliminatoires entre en ligne de compte, puisque le vote a eu lieu après le deuxième tour.

Bergevin a été l’un des dirigeants les plus actifs au cours de la dernière saison morte. Après avoir vu son club rater les séries éliminatoires trois fois de suite – la participation aux séries de l’été 2020 ayant été rendue possible grâce à un changement réglementaire –, le DG est passé à l’attaque au cours de la saison morte.

Il a échangé Max Domi aux Blue Jackets de Columbus en retour de Josh Anderson, il a acquis le gardien Jake Allen et le défenseur Joel Edmundson contre des choix au repêchage et il a offert des contrats à Tyler Toffoli, Corey Perry et Michael Frolik sur le marché des joueurs autonomes. En cours de saison, il a également ajouté Eric Staal, Erik Gustafsson et Jon Merrill à son groupe.

Défiant les pronostics, le Tricolore est aujourd’hui en demi-finale de la Coupe Stanley. La série de troisième tour contre les Golden Knights de Vegas est égale 1-1 et la prochaine rencontre sera disputée vendredi à Montréal.

En cours de route, le CH a successivement éliminé les Maple Leafs de Toronto et les Jets de Winnipeg. En retard 1-3 dans sa série contre les Leafs, le Canadien a signé trois gains de suite pour passer au tour suivant, avant de balayer les Jets en quatre matchs.

Ce parcours impressionnant a su faire pardonner une saison difficile, au cours de laquelle l’équipe a présenté une fiche de 24-21-11. Ses 59 points au classement lui ont valu le quatrième rang de la division Nord, et le CH est ainsi devenu la dernière équipe qualifiée pour les séries éliminatoires.

« Cette nomination me rend très fier, d’autant plus qu’il s’agit de votes de mes pairs, a indiqué Bergevin dans un communiqué publié par le club. Je tiens à souligner le travail remarquable de tous les membres de l’organisation, des entraîneurs et des joueurs, qui ont su composer avec un calendrier extrêmement difficile et qui ont fait des sacrifices personnels pour assurer le succès du club. Cette reconnaissance leur revient aussi. Je tiens finalement à féliciter Lou et Bill pour leur nomination. »

À Long Island, Lou Lamoriello s’est particulièrement démarqué à la date limite des transactions en obtenant Kyle Palmieri et Travis Zajac des Devils du New Jersey en retour d’un choix de premier tour au repêchage et de joueurs des ligues mineures. Palmieri fait particulièrement bien paraître son patron avec 9 points en 14 matchs au cours des présentes séries. Les Islanders sont, comme le Canadien, en demi-finale, alors qu’ils se mesurent au Lightning de Tampa Bay. Ils se retrouvent dans le carré d’as pour la deuxième année de suite.

Bill Zito, des Panthers, a été lui aussi actif l’automne dernier, avant que ne s’amorce la campagne 2021, en acquérant des joueurs au bas prix comme Anthony Duclair, Carter Verhaeghe, Alexander Wennberg et Radko Gudas, qui lui ont tous donné une forte saison. L’ajout des vétérans Patric Hornqvist, Brandon Montour et Sam Bennett a également contribué à la récolte de 79 points des Panthers au classement, tout près du sommet de la LNH. L’équipe s’est toutefois inclinée au premier tour des séries contre le Lightning de Tampa Bay.