(Winnipeg) Mark Scheifele a déclaré qu’il est encore déçu de la décision de la LNH de le suspendre pour quatre matchs pour le violent assaut qu’il a servi à l’attaquant du Canadien de Montréal Jake Evans en lever de rideau de la série finale de la section Nord.

La Presse Canadienne

Le meilleur marqueur des Jets de Winnipeg en saison régulière a mentionné qu’il a abordé le deuxième tour éliminatoire en s’attendant à être marqué par l’attaquant du Tricolore Phillip Danault, et non par le Département de la sécurité des joueurs de la LNH.

Scheifele a assommé Evans après qu’il eut marqué dans un filet désert avec moins d’une minute à écouler au cadran au premier match de la série, remporté par le CH. Evans a subi une commotion cérébrale et a dû être évacué de la patinoire sur une civière.

Le Canadien a éventuellement balayé la série, mettant un terme à la campagne de Scheifele.

Il purgera le dernier match de sa suspension la saison prochaine.

« C’est dévastateur de connaître une fin de saison comme celle-ci, a dit Scheifele en visioconférence pendant le bilan de fin de saison de son équipe mercredi. Je croyais que j’allais être marqué par Phillip Danault, et non le Département de la sécurité des joueurs, donc c’est moche.

« Mais c’est la vie, et c’est avec ça qu’on doit composer. Nous avons été confrontés à tout ça depuis un an, dans la société en général… Ça nous rendra plus forts, meilleurs, plus complets comme êtres humains », a-t-il poursuivi.

« Mais vous vous sentez inutile quand votre équipe est sur la patinoire et que vous devez la regarder des gradins. Mais c’est la manière dont on surmonte les obstacles qui nous définit, donc c’est comme ça que je vois la situation. Tout ce que je peux faire, c’est peaufiner mon jeu et être prêt pour l’an prochain », a résumé Scheifele, visiblement déçu.

Scheifele a ajouté qu’il juge sa suspension « excessive ».

« J’ai eu l’opportunité de m’exprimer pendant l’audience, a-t-il assuré. J’ignore à quel point j’ai été écouté (par la LNH).

« En fin de compte, tu regrettes ce qui s’est produit. On ne veut jamais voir un joueur être blessé, et je suis quelqu’un qui respecte énormément ce sport et les joueurs. Mais en fin de compte, j’essayais d’empêcher un but. J’aurais adoré obtenir une réponse (de la LNH) sur la meilleure façon d’y parvenir, parce que je me repasse sans cesse cette séquence dans ma tête, et que la seule chose que j’aurais pu faire c’est d’abandonner mes coéquipiers en levant le pied pendant mon repli défensif. »

La perte de Scheifele a été cinglante pour les Jets. L’attaquant âgé de 28 ans a dominé son équipe avec 63 points (21 buts, 42 mentions d’aide) en 56 matchs de saison régulière, et seulement 12 minutes de pénalité. De plus, il trônait au sommet des marqueurs des Jets en séries éliminatoires au moment de sa suspension.

« C’est terminé ; ça ne me sert à rien de revenir là-dessus encore, a-t-il évoqué. Ils ont pris leur décision. Je crois toujours qu’elle était excessive, et qu’elle m’a expulsé des séries éliminatoires. Même si ma feuille de route était vierge jusque-là, je n’ai pas pu jouer avec mes coéquipiers ni me battre avec eux dans cette série. Je vais arrêter d’en parler avant d’être mis à l’amende ou d’être encore puni, donc ce sera tout pour moi. »