Le stress de ne pas encore connaître l’identité de son adversaire en demi-finale de la Coupe Stanley ne ronge pas l’entraîneur-chef par intérim du Canadien de Montréal, Dominique Ducharme.

Alexis Bélanger-Champagne La Presse Canadienne

Dernière équipe à se qualifier pour le deuxième tour, le Tricolore est devenu lundi la première formation à obtenir son billet pour le carré d’as. Le Lightning de Tampa Bay l’a rejoint mardi soir et les Islanders de New York avaient l’occasion de s’inviter à la fête mercredi soir avec une victoire face aux Bruins de Boston.

Mais en raison de la réorganisation des confrontations selon les points accumulés en saison régulière, le Canadien sait qu’il affrontera au prochain tour le vainqueur de la série entre l’Avalanche du Colorado et les Golden Knights de Vegas. Les Golden Knights ont pris les devants 3-2 dans la série en l’emportant par le même score en prolongation mardi. Ils auront l’occasion d’achever l’Avalanche jeudi, à Las Vegas.

« Il est difficile de trouver des différences entre les deux équipes, a souligné l’attaquant Brendan Gallagher. Il va rester quatre formations complètes. L’écart entre la victoire et la défaite sera mince. Peut-être que nous verrons une différence dans les styles quand nous commencerons notre analyse une fois que nous connaîtrons l’identité de notre adversaire. Mais peu importe qui nous affronterons, nous savons que ce ne sera pas facile. »

Le Canadien était de retour au travail mercredi, après une journée de congé. Les joueurs se sont entraînés en gymnase et ont eu droit à la visite de l’ancien joueur, directeur général et entraîneur-chef Bob Gainey lors d’une réunion.

Pour l’instant, Ducharme préfère mettre l’accent sur son équipe dans sa préparation.

« L’équipe la plus importante quand nous sommes sur la glace, c’est nous, a dit Ducharme en visioconférence. Chaque équipe a ses forces et ses faiblesses, son style de jeu, mais le plus important, c’est nous. Nous nous concentrons sur nous-mêmes.

« Nous nous préparons pour nous assurer d’être à 100 %. Le reste, ça ne changera pas de A à Z. Il y a peut-être des petites choses sur lesquelles nous devrons porter plus attention ou mettre l’accent sur des options plus favorables ou non selon l’adversaire. Mais nous n’allons pas changer notre façon de jouer. »

Le Tricolore a remporté sept matchs consécutifs depuis qu’il a accusé un retard de 3-1 contre les Maple Leafs de Toronto lors du premier tour des séries éliminatoires.

La troupe de Ducharme n’a jamais accusé de retard au cours de ces rencontres, une séquence de 437 minutes et 53 secondes. Il s’agit de la deuxième plus longue séquence du genre en séries dans l’histoire de la LNH.

Jamais rassasié, Ducharme a insisté pour dire qu’il y avait toujours des choses à peaufiner.

« Oui, nous connaissons une bonne séquence, mais nous ne sommes pas satisfaits avec ça, a-t-il affirmé. Nous voulons toujours nous rapprocher du match parfait. Ça n’arrivera probablement jamais, mais nous voulons nous en approcher.

« Nous avons aimé nos derniers matchs. Nous voulons toujours renforcer les bonnes choses, et il y a des petits détails sur lesquels nous voulons mieux réagir, nous ajuster plus vite, prendre de meilleures décisions dans certaines situations. Nous voulons mettre nos joueurs dans ces situations de match pour qu’ils les reconnaissent et réagissent encore mieux. »

Le Canadien devait fouler la patinoire du Complexe sportif Bell jeudi et enchaîner avec une autre journée en gymnase vendredi. Ducharme est toutefois prêt à ajuster ses plans si l’équipe devait prendre la direction de Las Vegas d’ici la fin de la semaine. Sinon, le Tricolore continuera sa préparation dans la région montréalaise, pendant que les Golden Knights et l’Avalanche pousseront leur série à la limite.

Evans et Petry bientôt disponibles ?

L’attaquant Jake Evans et le défenseur Jeff Petry pourraient effectuer des retours au jeu au cours de la prochaine ronde.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Jake Evans

Ducharme a indiqué qu’Evans avait repris l’entraînement en gymnase mardi. Evans a subi une commotion cérébrale en encaissant une percutante mise en échec de Mark Scheifele lors du premier match de la série contre les Jets, le 2 juin. L’attaquant des Jets a été suspendu pour quatre parties pour son geste.

« (Evans) progresse bien. Est-ce qu’il va jouer au cours de la prochaine série ? Aujourd’hui je pense que c’est possible. À quel moment ? C’est encore trop difficile à dire. C’est possible. Mais avec une blessure comme celle-là, le plus important, c’est que Jake soit à 100 % », a dit Ducharme.

Pour sa part, Petry a semblé se blesser à la main droite en se coinçant un doigt dans l’ouverture pour les photographes dans la baie vitrée lors de la troisième rencontre de la série face aux Jets, dimanche. Petry a raté le match suivant.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Jeff Petry

« Je crois qu’il sera de retour tôt dans la série, mais je ne peux pas dire si ce sera pour le premier, deuxième ou troisième match, a noté Ducharme. Il a besoin de quelques jours encore, mais il n’est pas loin d’un retour. »