(Brossard) Carey Price l’a répété au fil des ans : le repos est une arme. Il espère le prouver à nouveau, après avoir été tenu à l’écart pendant la majorité des six dernières semaines.

Alexis Bélanger-Champagne La Presse Canadienne

Cette période n’a pas été que du bonheur pour le gardien étoile du Canadien, qui a dû soigner une blessure au bas du corps et se remettre d’une commotion cérébrale. Price a d’ailleurs noté avoir souffert de sérieux maux de tête lors des deux jours suivant sa collision avec Alex Chiasson, des Oilers d’Edmonton, le 19 avril.

Cependant, cette situation lui permet d’entreprendre les séries bien reposé physiquement et mentalement.

« Le calendrier a été très intense, mais je me sens bien maintenant », a dit Price en visioconférence, dimanche.

« Ça m’a donné l’occasion de passer du temps avec mes enfants, a-t-il ajouté. J’en suis reconnaissant. Ils grandissent tellement rapidement ! »

Price est l’un des quatre joueurs du Tricolore qui devraient être en mesure de commencer la série de premier tour face aux Maple Leafs de Toronto, après avoir raté le dernier droit de la saison. Les autres sont les attaquants Brendan Gallagher et Phillip Danault, ainsi que le défenseur Shea Weber.

« Nous avons dû passer à travers une tempête et nous avons perdu des gars en cours de route en raison des blessures, a noté l’entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme. Maintenant que nous sommes passés à travers, il y a beaucoup de positif pour ces gars-là. »

Price a brillé dans la bulle de la LNH à Toronto l’été dernier, quand les activités ont repris après quatre mois d’interruption en raison du début de la pandémie de COVID-19. En 10 rencontres, il a maintenu une moyenne de 1,78 et un taux d’efficacité de ,936.

Le Britanno-Colombien âgé de 33 ans a souligné que la situation dans laquelle il se retrouve rappelle celle de l’été 2020. Le Canadien avait alors eu deux semaines pour remettre la machine en marche avant le début des séries. Cette fois, le Tricolore profite de cinq jours d’entraînement avant le premier match, jeudi à Toronto.

Il a repris graduellement l’entraînement et il est dans un bon état d’esprit. Il est un fier compétiteur. Il voit arriver une série comme celle-là et il veut faire la différence. Nous voyons qu’il est bien reposé, confiant et excité de commencer la série.

Dominique Ducharme, au sujet de Carey Price

Le jeu de Price est l’un des aspects qui pourraient faire la différence dans la série. Du côté des Leafs, l’entraîneur-chef Sheldon Keefe a confirmé dimanche qu’il fera confiance à Jack Campbell pour commencer la série.

« Je ne veux pas lui mettre de pression, mais si Price est en santé… », a dit le centre Phillip Danault lorsque questionné sur la force du Canadien.

« Je pense qu’il faut que tout le monde joue bien, a-t-il ajouté. Nous avons quatre trios qui peuvent marquer et défendre. Avec les joueurs de retour en santé, nous devenons une équipe menaçante. »

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Phillip Danault

Même chose chez les Leafs

Ce qui vaut pour le Canadien vaut aussi pour les Maple Leafs, qui compteront sur le retour au jeu de quelques éléments importants.

L’ailier Zach Hyman devrait être prêt pour le premier match, même si Keefe a indiqué dimanche qu’il n’avait pas encore reçu le feu vert des médecins.

Hyman n’a pas joué depuis le 18 avril en raison d’une blessure à un genou. Il a inscrit 15 buts et 18 aides en 43 rencontres cette saison et devrait retrouver son poste à la gauche d’Auston Matthews et de Mitchell Marner.

« Vous ne voulez jamais voir un gars se blesser, mais quand Hyman est tombé au combat, je voyais du positif en sachant qu’il allait avoir le temps de se reposer, a mentionné Keefe. Il est un joueur qui dépense tellement d’énergie sur la glace et c’est la seule façon qu’il sait jouer.

« Nous devrions donc pouvoir compter sur un Zach Hyman bien préparé. »

Nick Foligno a aussi soigné une blessure tôt en mai avant de participer aux deux dernières rencontres de la saison. Pour sa part, Riley Nash, acquis des Blue Jackets de Columbus le 9 avril, devrait enfin disputer son premier match dans l’uniforme des Maple Leafs après avoir soigné une blessure à un genou.

Dimanche, Nash se retrouvait au centre d’Alexander Kerfoot et d’Ilya Mikheyev, sur le troisième trio.

« Le fait que la fin de la saison, et donc le début des séries, ait été repoussée, ça lui a donné le temps de se préparer, a dit Keefe. Je veux l’impliquer dès le départ. Il a beaucoup d’expérience, particulièrement en séries.

« Sa présence nous donne différentes options au sein de nos deux derniers trios. »

Il n’y a que devant le filet où le retour en santé de Frederik Andersen ne changera rien pour le début de la série, puisque Keefe lui a préféré Campbell.

PHOTO NATHAN DENETTE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Jack Campbell

Campbell a ravi le titre de gardien numéro un des Leafs en l’absence d’Andersen, qui perdu à son retour au jeu le 12 mai contre les Sénateurs d’Ottawa. Andersen n’avait pas joué dans la LNH depuis le 19 mars en raison d’une blessure au bas du corps.

Pendant ce temps, Campbell a compilé un dossier de 17-3-2.

« Il a bâti une confiance en son jeu et l’équipe a aussi confiance en lui, a dit Keefe au sujet de Campbell. Il faut aussi prendre en considération les circonstances entourant Andersen. Il n’a pas joué beaucoup et Jack a fait extrêmement bien.

« Il mérite cette chance », a conclu Keefe.