Au tour du Rocket de Laval d’être arrêté en raison de la COVID-19. Les deux matchs que le club-école du Canadien avait à l’horaire jeudi et dimanche ont été reportés à une date à déterminer.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

La raison : une situation reliée à la COVID-19 chez les Marlies de Toronto, que le Rocket devait affronter lors de ces deux matchs.

L’annonce a suscité des interrogations, puisque Laval a affronté ces mêmes Marlies samedi dernier. Or, l’entraîneur-chef du Rocket, Joël Bouchard, n’a pas paru particulièrement inquiet.

« Nous sommes testés tous les jours, nous suivons le même protocole que le Canadien », a rappelé Bouchard.

L’horaire du Rocket était déjà allégé en cette deuxième moitié d’avril. Les matchs des 15 et 18 avril étaient en effet les seuls de l’équipe avant le 30 avril. Voilà que la Ligue américaine a devancé la rencontre du 9 mai au 21 avril.

« Nous allons faire un match simulé demain [jeudi] et un dimanche, afin de conserver la même charge de travail que ce qui était prévu », a indiqué Bouchard.

Il faudra surveiller si la situation aura des répercussions chez le Canadien. Le défenseur Xavier Ouellet, qui a participé à la rencontre de lundi et à l’entraînement matinal de mercredi, a disputé la rencontre de samedi face aux Marlies. Chez le Canadien, on nous assure toutefois qu’il a été testé tous les jours depuis, donc son statut n’est pas affecté à l’heure actuelle.