Cole Caufield a de la compagnie. Pas à Laval, mais dans la Ligue américaine.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Quatre espoirs de sa cohorte 2019, Alex Newhook, Cam York, Matt Boldy et le gardien Spencer Knight viennent eux aussi de signer leur premier contrat professionnel.

Seul Knight fait le saut dans la LNH, mais au sein de l’escouade de réserve des Panthers de la Floride. L’Avalanche du Colorado avec Newhook, les Flyers de Philadelphie avec le défenseur York et le Wild du Minnesota dans le cas de Boldy ont imité le Canadien et envoyé leurs poulains respectifs faire leurs dents dans la Ligue américaine.

Ces jeunes ont plusieurs points en commun. York, Boldy, Knight et Caufield ont grandi ensemble au sein du programme de développement américain et ils ont remporté l’or au Championnat mondial junior en janvier. Newhook était dans le camp adverse avec le Canada.

Ces cinq-là ont tous passé l’hiver dans la NCAA et ont été repêchés successivement entre le 12e et le 16e rang : Boldy (12e), Knight (13e), York (14e), Caufield (15e) et Newhook (16e).

Ils ont chacun leurs caractéristiques. Boldy est un colosse de 6 pieds 2 pouces et 200 livres. Il n’y a pas trop de dentelle ni de créativité dans son jeu, mais il est efficace et robuste à souhait. Il a amassé 31 points en 22 matchs à Boston College cet hiver avec Newhook et Knight. Il jouait à l’aile gauche avec le jeune Matt Beniers et Caufield au sein d’un trio (un peu dysfonctionnel) au Championnat mondial junior. Le Wild ne devrait pas tarder à le rappeler.

Knight a dominé partout où il est passé. Il sera curieux de voir ce que les Panthers décideront prochainement puisqu’ils comptent déjà deux solides gardiens, le surprenant Chris Driedger et Sergei Bobrovsky, sous contrat pour encore 1000 ans. La sensation du Championnat mondial junior, le Montréalais Devon Levi, leur appartient également.

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Spencer Knight

Plusieurs fans du Canadien espéraient avant le repêchage de 2019 voir l’organisation repêcher le défenseur gaucher York, avant de constater que Caufield était toujours disponible. York était le meilleur défenseur américain au Championnat mondial junior et le meilleur également à Michigan. Il a amassé 20 points en 24 matchs cet hiver pour les Wolverines, mais il a encore plusieurs choses à peaufiner côté défensif.

Malgré leurs ennuis en défense, les Flyers (écrasés 6-1 mercredi par les pauvres Sabres de Buffalo, leur première victoire en 19 matchs) ont sagement choisi de lui faire entreprendre sa carrière dans les mineures.

Au 15e rang, le Canadien a peut-être légèrement hésité entre Caufield et Newhook (ou Peyton Krebs), mais l’organisation se croyait finalement bien nantie au centre avec Suzuki, Kotkaniemi et Poehling et ressentait le besoin d’ajouter un buteur à sa banque d’espoirs.

Vous pouvez revoir les coulisses de ce repêchage sur YouTube. Les échanges entre Marc Bergevin, Trevor Timmins et Shane Churla sont révélateurs. Le lendemain, on entend Bergevin déclarer, avant que les membres de l’organisation ne se mettent à table pour la deuxième ronde :

- (Caufield) me fait penser à Gallagher. Il sourit tout le temps. Pat (Brisson) qui me dit « Pourquoi tu l’emmènes souper, tu pick 15e. À moins que tu montes top 10 tu ne le verras pas… »

Newhook aurait constitué un très bon choix également. Il a amassé 16 points en 12 matchs à Boston College et six points en autant de rencontres au Championnat mondial junior.

Avec Nathan MacKinnon, Nazem Kadri et Tyson Jost (qui semble enfin prendre du poil de la bête au sein d’un troisième trio, cinq points à ses sept derniers matchs, fiche de +9), le Colorado sera puissant longtemps au centre.

Parmi les autres membres de cette cuvée, sept sont dans la Ligue nationale, avec des succès variés. Le premier choix au total, Jack Hughes, entame sa deuxième saison avec les Devils. Il a 16 points en 34 matchs, mais 5 à ses 21 derniers.

Kaapo Kakko a des débuts modestes depuis son entrée dans la LNH l’an dernier, mais il a marqué trois buts à ses cinq derniers matchs. Le troisième choix, Kirby Dach, vient d’effectuer un retour au jeu à Chicago. Il a joué pour les Hawks l’an dernier.

Le défenseur Bowen Byram, repêché au quatrième rang avec le choix des Sénateurs d’Ottawa obtenu en retour de Matt Duchene, a disputé 18 matchs avant de se blesser.

Alex Turcotte, le centre de Caufield à Wisconsin, poursuit son apprentissage au sein du club-école des Kings de Los Angeles. Après avoir été blanchi à ses six premiers matchs, il a amassé 10 points à ses 11 derniers. Comme quoi il faut s’attendre à une période d’acclimatation avec les jeunes, même dans la Ligue américaine.

Moritz Seider et Philip Broberg, deux défenseurs, et Vasili Podkolzin sont toujours en Europe. Seider, des Red Wings, est le plus prometteur. Un autre défenseur, Victor Soderstrom, repêché au 11e rang par les Coyotes, passe l’hiver dans la Ligue américaine.

La sensation Trevor Zegras, 9e choix au total par Anaheim, 36 points en 33 matchs l’an dernier à Boston University, 18 points en 7 matchs au Championnat mondial junior, est employé avec parcimonie par les Ducks, après avoir dominé dans la Ligue américaine en début de saison. Il a cinq points en 15 matchs, quand il n’est pas rayé de la formation. Dylan Cozens tente de garder le moral à Buffalo.

PHOTO GARY A. VASQUEZ, USA TODAY SPORTS

Trevor Zegras

Le centre Peyton Krebs, 16e choix au total par Vegas, est retourné dans les rangs juniors récemment. Il avait amassé cinq points en autant de matchs dans la Ligue américaine.

Sinon, le défenseur Tobias Bjornfot, 22e choix au total par Los Angeles, et l’attaquant Nils Hoglander, repêché au 40e rang, en deuxième ronde par Vancouver, sont les deux autres seuls réguliers dans la LNH.

Voilà le portrait global de la situation, qui pourra vous permettre de mieux établir vos attentes envers Caufield.

Les regards sont désormais tournés vers les Sénateurs d’Ottawa. Le centre Shane Pinto, 32e choix au total, le premier de la deuxième ronde, se joindra-t-il à l’organisation après une saison de 32 points en 28 matchs à North Dakota ? Il jonglait encore avec sa décision jeudi matin, parait-il.

Les Sénateurs ont mis sous contrat jeudi matin son coéquipier, le défenseur Jacob Bernard-Docker, un choix de fin de première ronde en 2018. Il faudra voir aussi ce que décidera le cinquième choix au total en 2020, le troisième membre de l’organisation à UND, le défenseur Jake Sanderson, l’un des plus brillants espoirs de la LNH.

* Caufield n’affrontera pas Boldy, Knight et York cette saison régulière puisque ceux-ci évoluent pour des clubs américains.

À lire

1- Il se vole de moins en moins de buts dans le baseball majeur. La belle époque de Rickey Henderson, Tim Raines et Ron LeFlore semble révolue. Les explications d’Alexandre Pratt.

2- Tom Brady a été repêché par les Expos de Montréal. Il nous réservait une petite surprise en ce 1er avril…

3- Otto Lopez se rapproche des Blue Jays de Toronto. Son parcours l’a aussi emmené au Québec. Frédérick Duchesneau raconte.