Après 29 matchs, on croyait avoir vu toutes les combinaisons possibles à l’attaque chez le Canadien, mais il en restait au moins une que nous n’avions pas encore vue !

Mis à jour le 19 mars 2021
Guillaume Lefrançois
Guillaume Lefrançois La Presse

Si on se fie aux trios observés vendredi matin à Brossard, Nick Suzuki sera flanqué de Tyler Toffoli et de Joel Armia, pour le match de vendredi soir contre les Canucks de Vancouver.

Avec cette combinaison inédite, Dominique Ducharme souhaitera évidemment relancer Suzuki, qui connaît une période difficile en ce milieu de saison.

Le remaniement des forces fait en sorte que l’on reverra Tomas Tatar, Phillip Danault et Brendan Gallagher. Les trois vieux comparses ont été réunis en cours de match mercredi, et leur unité a eu le temps de générer deux buts. Depuis le début de la saison, le Tricolore a inscrit 11 buts quand ces trois-là sont ensemble sur la patinoire à 5 contre 5, et en a seulement accordé 3, selon Natural Stat Trick.

En défense, Ducharme reviendra avec les mêmes duos. L’entraîneur-chef a toutefois expliqué qu’Alexander Romanov, qu’on a beaucoup vu à droite quand il jouait avec Brett Kulak, semblait plus à son aise à gauche. Romanov forme un duo avec Xavier Ouellet qui, comme lui, est un gaucher capable de jouer des deux côtés.

« On veut que Romy reste à gauche. Ça l’aide. Il est plus à l’aise sur les entrées de zone, comme on l’a vu avec Nikolaj Ehlers, pour séparer le joueur de la rondelle quand il est de son côté naturel », a analysé Ducharme.

Du reste, le Tricolore souhaitera bâtir sur la troisième période du match de mercredi, une de ses meilleures de la saison, et pendant laquelle il a comblé un retard de 1-3 pour forcer la tenue de la prolongation.

« Il y a eu plusieurs choses positives avec notre troisième période, a rappelé Ducharme. Le caractère, notre façon de jouer avec vitesse, de faire des jeux simples, parce qu’on avait du bon soutien autour de la rondelle. »

Les joueurs ont parlé de la difficulté du premier match à domicile après un long voyage. Cette saison, le Tricolore n’a toutefois pas trop semblé dérangé. L’équipe a en effet une fiche de 2-0-0 dans le match qui suit un long voyage cette saison. Le 28 janvier, Montréal avait battu Calgary 4-2 après un voyage de six matchs, et l’a emporté 3-1 sur les Sénateurs le 2 mars, après un voyage de quatre matchs.

Un départ pour Allen

Jake Allen défendra le filet du Tricolore, pour ce premier de deux matchs en 24 heures contre les Canucks. Carey Price a obtenu le départ dans six des sept derniers matchs des Montréalais, ce qui était son segment le plus chargé depuis le début du calendrier.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Jake Allen

Allen n’a pas gagné depuis le 6 février dernier, montrant une fiche de 0-2-3 depuis, avec une moyenne de 2,73 et une efficacité de ,905. À sa défense, ses coéquipiers lui ont seulement donné un total de sept buts en guise de soutien offensif…

Allen et Price ont travaillé avec le nouvel entraîneur des gardiens, Sean Burke, pour une première fois sur la patinoire, Burke ayant terminé la quarantaine de 14 jours à laquelle il devait se soumettre à son arrivée au Québec.

Le Canadien se mesurera à des Canucks qui ont meilleure mine. À leurs sept derniers matchs, les Vancouvérois n’ont accordé que 14 buts, dont cinq dans une défaite face au CH. Dans les six autres matchs, ils ont accordé un ou deux buts. Sans surprise, ils montrent un dossier de 6-1-0 au cours de cette séquence.

Olofsson ajouté à l’équipe de réserve

Par ailleurs, le Canadien a annoncé le rappel du défenseur Gustav Olofsson au sein de l’équipe de réserve.

PHOTO GRAHAM HUGHES, LA PRESSE CANADIENNE

Gustav Olofsson

En procédant ainsi, le Tricolore s’évite bien des maux de tête. Olofsson avait en effet quitté l’entourage du Rocket la semaine dernière parce que sa conjointe donnait naissance à leur premier enfant. Le Rocket étant sur la route, Olofsson ne pouvait pas retrouver ses coéquipiers à moins de noliser un avion pour se rendre à Calgary.

Le Rocket passera les deux prochaines semaines à Calgary, puis à Winnipeg, et reviendra à Montréal après le match du 30 mars. À moins d’une catastrophe chez le CH, Olofsson pourra alors retrouver ses coéquipiers du Rocket. En attendant, le Suédois pourra s’entraîner avec les réservistes du Canadien.

La formation probable du Canadien vendredi soir

Tatar-Danault-Gallagher
Toffoli-Suzuki-Armia
Drouin-Kotkaniemi-Anderson
Byron-Evans-Perry
Surnuméraires : Lehkonen-Dauphin-Frolik

Edmundson-Weber
Kulak-Petry
Romanov-Ouellet
Surnuméraires : Mete-Olofsson

Allen
Price