(New York) La Ligue nationale de hockey a indiqué que les Golden Knights de Vegas ont suivi le protocole du circuit en matière de COVID-19 en retirant l’attaquant Tomas Nosek de leur rencontre face aux Ducks d’Anaheim, mardi, dès qu’ils ont obtenu le résultat positif de son test de détection.

Publié le 10 févr. 2021
la presse

Absent de la patinoire en troisième période, Nosek a immédiatement été isolé de ses coéquipiers et le processus de retraçage de ses contacts a été amorcé.

Le match de jeudi entre les Knights et les Ducks est toujours prévu. Des tests de détection rapide du coronavirus seront effectués auprès de tous les joueurs, entraîneurs et membres du personnel avant cette rencontre.

Toute décision quant au report potentiel de ce match sera prise par la LNH, en collaboration avec l’Association des joueurs et l’équipe médicale des deux clubs, en suivi les règles sanitaires locales et fédérales américaines.

L’organisation des Golden Knights a suivi et continue de suivre à la lettre toutes les recommandations faites dans l’objectif de garantir la santé et la sécurité de ses joueurs, de son personnel et de la communauté, a indiqué le circuit Bettman par communiqué. Soulignons que les Golden Knights n’avaient pas joué depuis le 26 janvier, en raison du protocole de la COVID, avant de revenir au jeu vendredi dernier.

Les Golden Knights ne se sont pas entraînés et ont annulé leurs disponibilités médias mercredi. Les Ducks, eux, se sont entraînés au T-Mobile Arena. L’entraîneur-chef Dallas Eakins, qui a parlé aux médias en après-midi, prenait le tout avec philosophie.

« Est-ce que c’était un sujet de conversation hier soir et ce matin ? Bien sûr que oui, a déclaré Eakins, comme rapporté par le site LNH.com. D’abord, nous étions inquiets pour l’autre équipe et pour le jeune homme qui a été retiré de la partie. Ils ont déjà eu des problèmes par le passé. C’est humain d’être inquiet d’abord et avant tout. Est-il correct ? Est-ce que les autres joueurs sont corrects ? Comment ça se passe pour eux ?

« Puis, bien sûr, tu penses à ta propre équipe ensuite. Mais nos joueurs, tout comme notre directeur général Bob Murray, ont passé par-dessus. (…) Notre personnel et nos joueurs se sont sentis totalement en sécurité, et nous sommes revenus au travail cet après-midi. J’aurais été inquiet si personne n’en avait parlé, car ça voudrait dire que les équipes auraient géré la situation de manière désordonnée sans trop s’en soucier.

« Nous avons pleinement confiance en ces protocoles, a aussi dit Eakins. Ces protocoles évoluent constamment. C’est de l’inconnu pour tout le monde. J’ai énormément confiance en la Ligue, qui fait de son mieux pour protéger nos joueurs, nos entraîneurs, nos dirigeants et tout le monde. Nous avons déjà vu des adaptations aux protocoles, des changements dans les vestiaires pour éloigner les joueurs un peu plus, et la possibilité de tenir des réunions virtuelles. C’est sans fin, mais c’est nécessaire. »

Par ailleurs, la LNH a annoncé en soirée le report du match du 14 février entre les Flyers de Philadelphie et les Rangers de New York.

Dans un communiqué, la ligue a précisé que trois joueurs des Flyers se trouvent actuellement dans le protocole lié à la COVID-19.

La LNH s’attend à ce que les Flyers puissent rouvrir leur complexe d’entraînement le lundi 15 février.

Avec La Presse canadienne